Nouveau traitement oral de courte durée pour le traitement de la SEP récurrente hautement active

Le 22 août 2017, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a accordé à Mavenclad 10 mg comprimés, une autorisation de mise sur le marché pour le traitement oral des formes hautement actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente. La cladribine, principe actif de Mavenclad, a une structure voisine de celle de la purine, qui participe au processus de fabrication de l'ADN. Une fois absorbée au niveau intestinal, la cladribine est phosphorylée et peut s'accumuler dans les cellules, en particulier dans les lymphocytes où elle empêche la production d'ADN et provoque l'apoptose. Grâce à son action durable sur les lymphocytes et sur les processus auto-immuns impliqués dans la physiopathologie de la maladie, la cladribine réduit le risque de poussées et retarde la progression de la SEP chez les patients ayant une forme récurrente (1), c'est à dire avec succession de poussées et de rémissions.

L'octroi de l'AMM européenne pour Mavenclad fait suite à l'avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) en juin dernier, au vu des résultats de trois études de phase III (Clarity, Clarity Exension et Oracle MS), d'un essai de phase II (Onward) et des données à long terme de l'étude Premiere (2 – 7). Au total, les données correspondent à une exposition de plus de 10 000 années-patients, certains malades ayant été suivis plus de 8 ans. Dans l'étude Clarity (n = 1326) chez les patients atteints de SEP récurrente, à la fin du suivi de 96 semaines (2 ans) Mavenclad (3,5 mg/kg en dose cumulée) a permis de réduire significativement le risque relatif de poussées (taux annualisé de 0,14 contre 0,33 avec le placebo), d'augmenter le nombre de patients exempts de poussées (8/10 contre 6/10 sous placebo) et de réduire la progression du handicap (EDSS à 6 mois : 13,10 contre 10,8 sous placebo). Une analyse rétrospective d'un sous-groupe de Clarity avec SEP hautement active révèle que les bénéfices de Mavenclad sont encore plus élevés chez les patients ayant une forme de SEP secondairement progressive, par rapport à l'ensemble de la population de Clarity.

L'EMA estime que, dans cette population, les bénéfices cliniques contrebalancent largement les effets indésirables : essentiellement lymphopénie, dans une moindre mesure neutropénie, infection herpétique (zona, herpès) ainsi que l'augmentation potentielle du risque de cancer. Ces risques imposent un suivi plus étroit des patients ; en revanche, les contraintes d'administration thérapeutiques sont très réduites, ce qui est un grand avantage pour les malades. Le traitement par Mavenclad est simple et court sur 2 années ; il consiste à administrer par voie orale la dose correspondant au poids des patients, en 2 épisodes de 4 à 5 jours, à 1 mois d'intervalle, avec renouvellement de ce schéma l'année suivante. Mis à disposition par les laboratoires Merck Serono, Mavenclad vient donc compléter les offres de traitement pour la SEP du laboratoire, qui comportait déjà le médicament de référence Rebif (interféron bêta-1a).

Claude Sarlin

Références
1. RCP Mavenclad 10 mg comprimés
2. Giovanni G, et al. A Placebo-Controlled Trial of Oral Cladribine for Relapsing Multiple Sclerosis. N Engl J Med. 2010 Feb 4 ; 362 (5) : 416-26. doi : 10.1056/NEJMoa0902533.
3. Giovanni G, et al. Safety and efficacy of cladribine tablets in patients with relapsing-remitting multiple sclerosis: Results from the randomized extension trial of the CLARITY study. Mult Scler. 2017 Aug 1 : 1352458517727603. doi: 10.1177/1352458517727603.
5. Leist TP, et al. Effect of oral cladribine on time to conversion to clinically definite multiple sclerosis in patients with a first demyelinating event (ORACLE MS): a phase 3 randomised trial. Lancet Neurol. 2014 Mar ; 13 (3) : 257-67. doi : 10.1016/S1474-4422(14)70005-5.
6. A Phase 2 Study of Cladribine Add-on to Interferon-beta (IFN-beta) Therapy in Multiple Sclerosis (MS) Subjects With Active Disease (ONWARD). EMD Serono Clinical Trial.
7. Montalban X. et al. Efficacy of Cladribine Tablets as Add-On to IFN-beta Therapy in Patients with Active Relapsing MS: Final Results from the Phase II ONWARD Study. merican Academy of Neurology 2016 Meeting Abstracts. P3.029. Avril 2016.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article