Nouvelle sensibilisation à la nécessité de la vaccination contre le pneumocoque !

Paris, le jeudi 4 octobre 2007 – L’efficacité de la vaccination anti-pneumococcique en terme de santé publique n’est plus à démontrer. Aux Etats-Unis les campagnes de vaccination menées depuis 2000 ont en effet contribué à une baisse de 80 % des infections invasives à pneumocoque chez les enfants de moins de deux ans. Il apparaît, en outre, que l’immunisation des plus jeunes a un impact certain sur la santé de l’ensemble de la population : les observations américaines indiquent ainsi que la vaccination des enfants de moins de deux ans a entraîné une diminution générale de 44 % des infections invasives à pneumocoque entre 1998 (deux ans avant les premières campagnes) et 2004.

Stop au pneumocoque

Forte de ces conclusions, le conseil supérieur d’hygiène publique recommande la vaccination par Prevenar, des laboratoires Wyeth, de tous les enfants de moins de deux ans. Le réflexe se sera rapidement imposé au sein des familles : en avril 2007, 73 % des sujets concernés avaient reçu au moins une dose de Prevenar. Pour autant, l’immunisation complète, qui suppose trois doses de vaccination, n’est réelle que pour 49 % des nourrissons. Ces résultats ont conduit les laboratoires Wyeth, en partenariat avec l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) et la Société française de pédiatrie (SFP) à organiser une campagne de sensibilisation à l’intention du grand public. Lancée à la fin du mois d’août, afin d’inciter les parents à faire de cette vaccination l’une des priorités de leur rentrée, « Stop au Pneumocoque » se poursuit tout au long du mois d’octobre. Des encarts dans la presse grand public rappellent ainsi aux familles les répercussions des infections à pneumocoque chez les nourrissons, tandis que des bandeaux d’annonces sont également présents sur les sites internet consultés par les mères (et les pères) soucieux d’offrir la meilleure protection à leurs enfants. Mais le principal relais d’information offert aux familles concernant le pneumocoque et le bénéfice de la vaccination est assuré, dans le cadre de cette campagne, par les praticiens. Ces derniers ont en effet reçu des affiches à installer dans leur salle d’attente et des brochures d’information à distribuer aux parents. Les pharmacies participent également activement à cette campagne grâce à des outils similaires.

A.H.

Références
Communiqué de presse des laboratoires Wyeth, le mercredi 5 septembre

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article