Novartis et Pfizer forgent un nouveau traitement contre l’hypertension artérielle

Paris, le mardi 26 juin 2007 – Les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) concernant la prise en charge des patients adultes atteints d’hypertension artérielle essentielle, réactualisées en 2005 soulignaient : « Pour favoriser l’observance, une prise unique quotidienne (monoprise) utilisant un médicament de longue durée d’action sera préférée ». Cet éloge de la simplicité se révèle cependant parfois difficile à respecter à l’heure où il apparaît que « près de la moitié des patients hypertendus ont besoin de recourir à au moins deux médicaments pour atteindre un contrôle satisfaisant de la pression artérielle », comme le souligne le professeur Roland Asmar, cardiologue à l’Institut Cardiovasculaire de Paris.

L’union fait la force

Conjuguer cette nécessité de l’association thérapeutique afin d’atteindre un bon contrôle de l’hypertension artérielle tout en préservant une stratégie médicamenteuse qui favorise l’observance, telle a été l’ambition des laboratoires Novartis et Pfizer à l’heure de s’engager dans le développement d’Exforge. Autorisé sur le marché européen depuis janvier 2007 et désormais disponible en France, ce nouveau produit est « la première association fixe d’un inhibiteur calcique et d’un antagoniste de l’angiotensine II ». A l’image des deux laboratoires à l’origine de son lancement, Exforge résulte de l’union entre le valsartan (Tareg, Novartis) et de l’amlodipine (Amlor, Pfizer). Recommandé chez les patients dont l’hypertension artérielle est insuffisamment contrôlée par une monothérapie, Exforge a pu faire la preuve de son efficacité à travers plusieurs études cliniques incluant au total 5 175 patients, « dont 2 613 ont reçu le valsartan en association avec l’amlodipine ». Les objectifs de pression artérielle recommandés ont pu être atteints chez huit patients sur dix traités par Exforge, tandis qu’une incidence plus faible des oedèmes des membres inférieurs était également observée par rapport aux patients bénéficiant d’une monothérapie. Soulignons enfin que le confort d’utilisation de ce produit des laboratoires Novartis et Pfizer s’observe également dans la multiplication des dosages disponibles (amlodipine/valsartan 5 mg/80 mg, 5 mg/160 mg ou 101 mg/160 mg).

A.H.

Référence
Communiqué de presse des laboratoires Novartis, juin 2007

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article