Olumiant : nouveau traitement de seconde intention de la polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui touche près de 200 000 personnes en France. Elle évolue par poussées, et les complications chroniques peuvent être responsables d’un handicap important, notamment concernant les gestes de la vie quotidienne et l’activité professionnelle.

Le baracitinib (Olumiant®) est le premier traitement commercialisé par Lilly dans les rhumatismes inflammatoires et est issu de la collaboration entre ce laboratoire et Incyte Corporation. Il s’agit du premier inhibiteur de JAK autorisé en Europe pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. Les JAK sont des enzymes impliquées dans les cascades de signalisation de nombreux récepteurs membranaires cellulaires ayant un rôle dans l’hématopoïèse, l’inflammation et la fonction immunitaire.

L’efficacité et la sécurité d’Olumiant® ont été évaluées dans quatre études de phase 3 multicentriques internationales randomisées en double aveugle chez des patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde. L’une d’elle, l’étude RA-BEAM a comparé le baricitinib 4 mg per os en association au méthotrexate (MTX) par rapport au placebo + MTX et à l’adalimumab + MTX chez des patients ayant une polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère avec une réponse inadéquate au MTX. Elle a inclus 1 307 patients et les critères de jugement étaient évalués à 12 semaines. Il a été retrouvé au moins 20 % d’amélioration de la maladie (ACR 20) pour 70 % des patients sous baracitinib + MTX contre 61 % dans le groupe adalimumab + MTX et 40 % dans le groupe placebo + MTX avec une différence statistiquement significative (p=0,01).

Un traitement per os

Il s’agit d’un médicament d’exception, à prescription initiale hospitalière annuelle (réservée aux spécialistes en rhumatologie), et sa prescription doit être faite sur une ordonnance d’exception. L’indication retenue est la polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère chez les patients adultes qui ont présenté une réponse inadéquate, ou une intolérance, à un ou plusieurs traitements de fond (DMARDs). Olumniant peut être utilisé en association avec le méthotrexate (MTX) ou en monothérapie uniquement en cas d’intolérance au MTX ou lorsque la poursuite du traitement avec le MTX est inadaptée.

Olumiant® 4 mg doit être pris une fois par jour à tout moment de la journée. Une dose de 2 mg peut être utilisée chez des patients ayant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 mL/mn), et en cas de co-administration avec des inhibiteurs de l’OAT3 à fort potentiel d’inhibition, comme le probénécide. La dose de 2 mg convient également initialement aux patients de 75 ans et plus et éventuellement aux patients ayant des antécédents d’infections chroniques ou récurrentes. Elle peut être envisagée pour les patients dont l’activité de la maladie est contrôlée durablement avec la dose de 4 mg une fois par jour.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ont été une augmentation du LDL-cholestérol (33,6 %), des infections des voies respiratoires supérieures (14,7 %) et des nausées (2,8 %).

Dr William Hayward

Référence
D’après le dossier de presse : Olumiant ® : une nouvelle alternative dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article