Prise en charge de la maladie d’Alzheimer : Aloïs.fr, un guide pour les médecins

Paris, le lundi 26 mars 2007 – La Haute Autorité de Santé s’attelle depuis 2006 à édicter des guides concernant la prise en charge des trente affections de longue durée (ALD). Il s’agit notamment de revenir sur les critères médicaux qui permettent de justifier la prise en charge à 100 % et de guider les médecins dans l’élaboration du protocole de soins. Plusieurs recommandations ont déjà été formulées par l’institution, mais celles qui s’attachent à la maladie d’Alzheimer ne devraient pas être publiées avant la fin de l’année. Dans l’attente des conseils officiels de la HAS, le site d’informations et d’échanges sur la maladie d’Alzheimer, Aloïs.fr, créé par les laboratoires Pfizer et Eisai, se propose de guider les médecins dans l’élaboration parfois délicate de ce fameux protocole de soins.

 

Remplir un protocole de soins et satisfaire les attentes des médecins conseils de l’Assurance maladie

 

La spécificité de ce site est d’être constamment enrichie de nouvelles rubriques qui s’adaptent notamment aux nouvelles recommandations. C’est ainsi que vient d’être récemment mises en ligne des données supplémentaires concernant les informations à fournir quant aux « volets médicaux » du protocole de soins. La rédaction d’Aloïs.fr s’est inspirée pour proposer ses conseils aux praticiens des « Recommandations pratiques pour le diagnostic de la maladie d’Alzheimer » de l’Agence nationale d’évaluation et d’accréditation en santé (ANAES). Il s’agit de faciliter les démarches quotidiennes des médecins en rappelant notamment que « la rubrique « informations concernant la maladie » doit être renseignée avec précision afin de permettre une évaluation rapide du bien-fondé de la prise en charge par le médecin conseil de l’Assurance maladie ».

 

Surveillance de l’état nutritionnel

 

Reflet de l’engagement des laboratoires Pfizer et Eisai quant à l’amélioration de la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, Aloïs.fr ne se contente pas d’être un précieux guide destiné à faciliter les démarches administratives auxquelles doivent s’atteler les praticiens. Il propose également des outils afin d’optimiser la prise en charge des malades. C’est ainsi qu’une nouvelle rubrique du site, récemment ouverte, est aujourd’hui dédiée à la surveillance de l’état nutritionnel. Cette page rappelle notamment combien les « troubles de l’hydratation » peuvent être des « causes possibles d’erreurs diagnostiques ». Les scores de dépistage tels qu’ils sont décrits par le Mini Nutritional Assessment (MNA) sont également rappelés, tandis que l’intérêt et les limites du calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), de l’évaluation des apports alimentaires et du dosage de l’albuminémie et de la pré albuminémie sont détaillés dans un second volet.

A.H.

Référence
Aloïs.fr, Le site d’informations et d’échanges sur la maladie d’Alzheimer des laboratoires Pfizer et Eisai

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article