Psoriasis : une qualité de vie retrouvée grâce à Remicade

Paris, le lundi 2 octobre 2006 – Souvent les patients présentant une pathologie dont les symptômes ne sont pas immédiatement apparents souffrent de l’incompréhension de leurs proches. C’est une situation totalement différente que rencontrent les personnes atteintes de psoriasis : la visibilité de leurs symptômes tend à affecter significativement leurs relations sociales. Cette altération de la qualité de vie liée au psoriasis principalement marquée par d’importantes difficultés dans le rapport aux autres, mais également par l’existence de symptômes subjectifs, apparaît dans la très grande majorité des études consacrées à cette affection.

 

66 % des patients observent une amélioration de leur qualité de vie après 24 semaines

 

La donne pourrait cependant changer grâce à l’émergence de nouveaux traitements et notamment de Remicade, des laboratoires Schering-Plough. Ce 1er anticorps anti-TNF alpha, recommandé depuis la fin 2005 dans le traitement du psoriasis modéré à sévère réfractaire, permet en effet une nette amélioration de la qualité de vie. Telle est la conclusion d’une étude menée par K Reich et son équipe dont les résultats ont été récemment publiés par le British Journal of Dermatology. Ces travaux ont inclus 378 patients et ont permis de comparer l’efficacité de Remicade vs placebo. Les auteurs ont soumis les sujets à deux questionnaires : le Dermatology Life Quality Index, qui comporte dix questions sur l’impact d’une maladie cutanée sur la vie quotidienne et le Short Form Health Survey qui évoque la qualité de vie à travers huit thèmes différents. Les résultats ont pu mettre en évidence une amélioration significative de la qualité de vie chez les patients traités par Remicade : après 24 semaines de traitement, 66 % d’entre eux affirmaient en effet que celle-ci avait très favorablement évolué. C’est tout particulièrement pour soulager la douleur et apaiser les relations sociales difficiles que Remicade s’est révélé le plus performant.

Une très large efficacité

 

Il ne fait aucun doute que ces résultats particulièrement encourageants soient liés à l’efficacité d’un traitement qui dans 80 % des cas permet une amélioration de plus de 75 % du score PASI (Psoriasis Area and Severity Index) après 10 semaines. Le blanchiment complet de leur peau a même été observé chez 26 % des patients, tandis que le médicament des laboratoires Schering-Plough se révèle également efficace sur les lésions unguéales du psoriasis.

A.H.

Référence
Communiqué de presse des laboratoires Schering Plough, le lundi 25 septembre 2006

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article