Sous le film, se cache la satisfaction ? L’efficacité de XYBILUN® en vie réelle

Paris, le mercredi 2 septembre 2020 - La dysfonction érectile (DE) touche, en France, 1 homme sur 3 après 40 ans et 1 homme sur 2 après 50 ans. Elle peut être d’origine psychogène ou somatique. Classiquement, la DE est traitée par la prise orale d’un inhibiteur de la PDE5 (phosphodiestérase de type 5) qui permet la relaxation des muscles lisses du corps caverneux et favorise l'afflux sanguin.

XYbilun® (citrate de sildénafil) est un inhibiteur de la PDE5, disponible sous une nouvelle forme galénique (film orodispersible) permettant de réduire les risques de contrefaçons(*). Afin d’évaluer « en vie réelle » l’efficacité de XYbilun® lors des trois premiers mois de traitement, une étude observationnelle prospective, non comparative, en conditions de soins courants, intitulée XY-FILM, a été menée auprès de 105 hommes adultes souffrant de DE légère à sévère. Ces patients étaient sans traitement préalable avec une première prescription de XYbilun® 50 mg et atteints soit d’une DE légère (groupe 1) soit d’une DE moyenne (groupe 2) soit, enfin, d’une DE sévère (groupe 3). Un 4ème groupe de patients atteins de DE a eu une prescription de XYbilun® en substitution d’un autre IDPE5.

Un auto-questionnaire patient, l’International Index of Erectile Function (IIEF), a été utilisé pour évaluer l’amélioration de la fonction sexuelle (critère primaire de l’étude). Des critères secondaires ont également été définis tels que la praticité de la forme orodispersible ou encore la tolérance évaluée par le médecin.
 
Au total, 83 patients (sur 105 initialement recrutés) ont été inclus dans l’analyse finale de l’étude. Le taux de réponse, tel que défini par l’investigateur, était de 78,3 % dans le groupe 1, de 75 % dans le groupe 2 et de 65,2 % dans le groupe 3. Concernant les patients avec substitution de traitement (groupe 4), 84 % se sont dit satisfaits du produit (contre 26,3 % de satisfaction vis-à-vis de leur précédent traitement).

Par ailleurs, 61 patients (sur les 75 ayant répondu à cette question) ont estimé que XYbilun® était pratique ou très pratique. Au total, sur les 83 patients traités, 64 (soit 73,5 %) ont continué leur traitement par XYbilun® dont 40 (soit 45,8 %) ayant eu un changement de dose.

Aucun nouvel effet indésirable n’a été remonté par les investigateurs de cette étude en vie réelle, ce qui vient renforcer les données cliniques de XYbilun® dans le traitement de la DE légère, modérée et sévère.

Dr Dounia Hamdi

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article