Symbicort : la solution deux en un contre l’asthme !

Paris, le jeudi 28 juin 2007 – Dans de nombreuses pathologies chroniques,une plus grande efficacité de la prise en charge passe fréquemment par une simplification de cette dernière. Tel pourrait être notamment le cas de l’asthme dont on observe en tout état de cause que les stratégies actuelles de traitement laissent un grand nombre de patients en proie à une maladie mal contrôlée. C’est ainsi que l’étude européenne INSPIRE avait confirmé en 2006 que malgré la prescription d’un traitement de fond régulier (par corticoïde inhalé seul ou associé à un bêta-2 agoniste de longue durée d’action), 72 % des patients présentaient un asthme insuffisamment contrôlé, tandis que 74 % devaient avoir recours au moins une fois par jour à un bêta-2-agoniste de courte durée.

Vive la rapidité d’action du formotérol !

Face à ces constatations, il apparaît aujourd’hui que la même association budésonide-formotérol (Symbicort des laboratoires AstraZeneca) tant pour le traitement fond que pour les administrations ponctuelles permet d’obtenir des résultats encourageants. Menée auprès de 3 000 patients, l’étude SMILE publiée en 2006 dans le Lancet avait ainsi mis en évidence une diminution du risque d’exacerbation sévère chez les patients observant une telle stratégie par rapport à ceux ayant recours à Symbicort en traitement de fond et à la terbunaline ou au formotérol comme produit de secours. Ces conclusions ont permis une modification du mode d’administration de Symbicort, validée par les autorités françaises du médicament ce printemps. Chez l’adulte, ce produit qui résulte de l’association d’un glucorcorticoïde et d’un bronchodilatateur demeure utilisé comme traitement de fond de l’asthme persistant modéré à sévère, avec précise AstraZeneca la possibilité désormais « de prendre des doses supplémentaires en cas de besoin pour soulager les symptômes » (au-delà de huit inhalations quotidiennes, une consultation auprès du médecin traitant est recommandée). Ce nouveau mode d’administration reconnu à Symbicort est rendu possible grâce à la rapidité d’action du formotérol.

Amélioration de la qualité de vie

Soulignons que les indications de ce traitement, qui représente déjà depuis plusieurs années une amélioration de la qualité de vie des patients qui ne sont plus contraints de prendre deux médicaments différents en traitement de fond, demeurent inchangées. Symbicort est recommandé dans le traitement de l’asthme persistant en particulier chez les patients insuffisamment contrôlés par une corticothérapie inhalée et la prise d’un bronchodilatateur bêta-2 agoniste de coure durée d’action.

A.H.

Référence
Confèrence des laboratoires AstraZeneca, mai 2007

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article