Taltz® confirme sa supériorité dans le traitement du psoriasis

Lors du congrès de l’American Academy of Dermatology (1), Eli Lilly a présenté les résultats à 24 semaines de l’étude IXORA-S. Dans cet essai, des patients atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère ont été randomisés pour recevoir soit de l’ustékinumab à la dose de 45 mg ou 90 mg en fonction du poids soit de l’ixékizumab (Taltz® 80 mg toutes les deux semaines pendant 12 semaines puis 80 mg toutes les quatre semaines après une dose initiale de 160 mg) pendant une durée totale de 52 semaines.

Le pourcentage de répondeurs PASI 90 (amélioration d’au moins 90 % du Psoriasis Area and Severity Index à la semaine 12 était déjà significativement plus important dans le groupe ixékizumab que dans le groupe ustékinumab (75 % vs 42,4 %). A 24 semaines, les taux de réponse demeurent significativement plus élevés dans le groupe ixékizumab avec 83,1 % des patients ayant obtenu un PASI 90 contre 59 % dans le groupe ustékinumab (p < 0,001) et 49,3 % de patients blanchis (PASI 100) sous Taltz (vs 23,5 % sous ustékinumab).

La tolérance est similaire dans les deux groupes à l’exception d’une plus grande fréquence de réactions au point d’injection avec l’ixékizumab.

Rappelons que Taltz a l’AMM en France depuis environ 1 an pour le traitement du psoriasis modéré à sévère nécessitant un traitement systémique. Il offre la possibilité aux patients de recouvrer une peau complètement ou pratiquement complètement blanchie.

(1) American Academy of Dermatology annual meeting

Dr Marie-Line Barbet

Références
American Academy of Dermatology annual meeting (Orlando): 3-7 mars 2017.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article