Thelin : une nouvelle étape face à l' HTAP

Paris, le vendredi 21 décembre 2007 – L’engagement des laboratoires pharmaceutiques face aux maladies rares est un enjeu qui a été de plus en plus évoqué au cours des dernières années. A mesure que le sujet prenait une véritable ampleur, il est apparu que pour certains laboratoires, la mise au point de nouvelles réponses thérapeutiques contre des pathologies graves et particulièrement rares est devenu leur premier défi. Ainsi, Encysive Pharmaceuticals, créé au Texas en 1990, a choisi de « centrer son activité sur le développement de très petites molécules ciblant spécifiquement l’endothélium vasculaire ». De manière plus précise, à travers ces travaux de recherche, Encysive Pharmaceuticals a choisi de se pencher sur le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). La prévalence de cette maladie rare et grave est inférieure à cinq cas sur 10 000. Plusieurs pistes de réflexion intéressante offrent aujourd’hui aux malades de nouveaux espoirs. Parmi elles, figure notamment le développement d’antagonistes sélectifs des récepteurs de l’endothéline. Le sitaxentan, issu de la recherche des laboratoires Encysive, est le premier né de cette classe prometteuse. Thelin, antagoniste très sélectif des récepteurs ETA de l’endothéline a été mis à la disposition des praticiens européens, canadiens et australiens. Il vient depuis peu de faire son entrée en France.

Amélioration

Alors que dans l’HTAP, les concentrations d’ET-1 sont augmentées, « Thelin empêche la liaison ET-1 ETA et s’oppose donc aux effets délétères de cette liaison dans l’HTAP (vasoconstriction et remodelage vasculaire) ». Cependant, Thelin n’agit pas sur la liaison ET-1-ETB. Objet aujourd’hui de sept études, dont quatre études comparatives randomisées en double aveugle, l’efficacité de Thelin a notamment été démontrée dans deux études pivots : STRIDE-1 (178 patients traités pendant 12 semaines, soit par Thelin, soir par un placebo) et STRIDE-2 (246 patients traités pendant 18 semaines soit par Thelin, soit par bosentan, soit par un placebo). Une augmentation significative de la capacité à l’effort a d’abord pu être observée : la distance parcourue en six minutes progresse de 31 à 35 mètres chez les patients bénéficiant de Thelin par rapport aux autres. En outre, les symptômes de la maladie sont atténués, avec une « amélioration significative de la classe fonctionnelle (…) chez 25 % des patients ». Enfin, on note une progression de l’index cardiaque, de la résistance vasculaire pulmonaire et des résistances vasculaires systémiques de manière significative.

Espoir

Pour le professeur Patrice Cacoub, de la Pitié Salpêtrière à Paris : « Avec l’introduction de nouveaux médicaments tels que les antagonistes de la prostacycline, les inhibiteurs de la phosphodiesterase-5 et plus récemment les antagonistes des récepteurs de l’ET-1, une époque beaucoup plus favorable s’est ouverte pour les patients atteints d’HTAP ». Aujourd’hui, confirmant son engagement face à cette maladie rare, Encysive souligne qu’il « poursuit ses recherches dans ce domaine et développe (…) d’autres antagonistes de l’endothéline toujours plus sélectifs de l’ETA ».

A.H.

Référence
Conférence de presse des laboratoires Encysive, 23 octobre 2007

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article