Trevicta® : une plus grande autonomie dans la prise en charge de la schizophrénie

Ces dernières années, la recherche et le développement dans les formulations galéniques permettant une libération prolongée de la palipéridone se sont accélérés et ont permis une nouvelle prise en charge pharmacologique de la schizophrénie. Ces innovations permettent de proposer une prise de traitement de moins en moins fréquente pour les patients dans l’espoir de faciliter l’observance et, par conséquent, de diminuer le risque de rechutes. En particulier, l’injection trimestrielle de palmitate de palipéridone, commercialisée aux États-Unis sous l’appellation Invega TrinzaTM, a été approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) en mai 2015 dans le cadre d’une revue prioritaire. Ce produit est maintenant disponible en France sous le nom de Trevicta® pour le traitement d’entretien de la schizophrénie chez les patients adultes cliniquement stables sous injections mensuelles de palmitate de palipéridone. Trevicta® devient ainsi l’unique traitement antipsychotique, actuellement disponible au sein de l’Union Européenne, à être administré seulement quatre fois par an. Grâce à une libération plus lente et prolongée du principe actif, Trevicta® permet des concentrations plasmatiques constantes, ainsi qu’un intervalle plus long entre deux administrations.

Pour rappel, le palmitate de palipéridone est un ester de palmitate, prodrogue de la palipéridone. En raison de sa solubilité extrêmement faible dans l’eau, les particules de palmitate de palipéridone se dissolvent lentement après injection intramusculaire avant de libérer la palipéridone qui est ensuite absorbée dans la circulation sanguine. Trevicta® utilise le même pro-médicament (palmitate de palipéridone), le même principe actif (palipéridone) et le même procédé de fabrication que Xeplion®, injections mensuelles de palmitate de palipéridone. Il est ainsi indiqué d’instaurer Trevicta® chez des patients traités de manière appropriée par injections mensuelles de palmitate de palipéridone (de préférence 4 mois ou plus) et qui ne nécessitent pas d’ajustement de dose. Avec des particules de tailles différentes, Trevicta® présente une nouvelle formulation à libération prolongée. Grâce à cette formulation galénique et à la stabilisation préalable sous Xeplion®, les concentrations plasmatiques augmentent graduellement pour rapidement atteindre des concentrations thérapeutiques qui seront maintenues constantes jusqu’à l’injection suivante (1).

Quel mécanisme d’action ?

Une anomalie dans l’activité des neurotransmetteurs « dopamine » et « sérotonine » pourrait être à l’origine de certains symptômes de la schizophrénie (hallucinations, délires, absence de réaction émotionnelle, repli sur soi, dépression, apathie, absence de motivation et d’initiation) (2). La palipéridone est un agent sélectif bloquant les effets des monoamines, dont les propriétés pharmacologiques sont différentes de celles des neuroleptiques conventionnels. La palipéridone se lie fortement aux récepteurs sérotoninergiques 5-HT2 et dopaminergiques D2. La palipéridone bloque également les récepteurs alpha 1- adrénergiques et, à un moindre degré, les récepteurs histaminergiques H1 et adrénergiques alpha-2. L’activité pharmacologique des énantiomères (+) et (-) de la palipéridone est qualitativement et quantitativement comparable. La palipéridone ne se lie pas aux récepteurs cholinergiques. Bien que la palipéridone soit un puissant antagoniste D2, qui est

considéré comme responsable de l’effet bénéfique sur les symptômes positifs de la schizophrénie, elle entraîne moins de catalepsie et diminue moins la motricité que les neuroleptiques conventionnels (1).

Une efficacité prouvée dans la prévention des rechutes

L’autorisation de mise sur le marché pour Trevicta® s’appuie sur deux études de phase 3 :

• La première est une étude clinique, multicentrique, randomisée, menée en double aveugle chez plus de 500 patients adultes atteints de schizophrénie et  ayant évalué l’efficacité de Trevicta® dans la prévention des rechutes, versus placebo (3).
• La deuxième est une étude clinique, multicentrique, randomisée, menée en double aveugle chez plus de 1 400 patients adultes atteints de schizophrénie et visant à comparer l’efficacité et la tolérance de l’injection trimestrielle de palmitate de palipéridone dans la prévention des rechutes, versus le palmitate de palipéridone en injection mensuelle. Les résultats de cette deuxième étude montrent que l’injection trimestrielle de palmitate de palipéridone est au moins aussi efficace pour prévenir la rechute que le palmitate de palipéridone en injection mensuelle. De plus, les profils de tolérance observés dans chaque groupe de traitement ont été comparables et aucun nouvel évènement indésirable n’a été constaté (4).

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont une prise de poids, des infections des voies respiratoires supérieures, une anxiété, une céphalée, une insomnie et une réaction au site d’injection. Ces derniers ont été observés chez 5 % ou plus des patients au cours des deux essais cliniques contrôlés en double aveugle précités (3,4,5).

A noter que les phases d’évaluation en double aveugle de l’efficacité et de la tolérance de Trevicta, versées au dossier d’AMM, ont été menées chez des patients traités et stabilisés depuis au moins 4 mois sous injections mensuelles de palmitate de palipéridone.

En pratique

Comme tous les antipsychotiques, le palmitate de palipéridone en injection trimestrielle (Trevicta®) impose des précautions d’emploi et présente des contre-indications (1).

Le traitement n’est délivré que sur ordonnance et doit être administré par un professionnel de santé. Il repose sur 4 injections annuelles dans le muscle deltoïde ou fessier. L’injection de chaque dose doit être réalisée en profondeur dans le muscle, en une administration lente et unique. L’initiation du traitement sera faite en centres médico-psychologiques (CMP) ou à l’hôpital.

Quatre dosages sont disponibles (175 mg, 263 mg, 350 mg et 525 mg) en France et se présentent sous forme de suspension en seringues pré-remplies (0,875 ml, 1,315 ml, 1,750 ml, 2,625 ml respectivement). La dose adaptée à un patient correspond à 3,5 fois la dose de Xeplion® utilisée précédemment chez ce même patient (1).

Trevicta® est disponible à la commande pour les pharmacies d’officine et hospitalières directement auprès du laboratoire afin de garantir un accompagnement spécifique et adapté au plus près de leurs besoins. Cela permet également d’assurer la formation et l’information du pharmacien sur le bon usage du traitement. Le processus de commande est le suivant : par téléphone au 0 800 25 50 75 (numéro vert) ou par fax au 01 47 99 60 67.

Développer la prise en charge non médicamenteuse plus facilement

D’après le Professeur Pierre-Michel Llorca, chef de l’un des services de psychiatrie du CHU de Clermont-Ferrand, ce nouveau rythme d’administration s’avère intéressant d’un double point de vue. Tout d’abord, « il permet d’assurer aux soignants, aux patients et aux aidants une certaine tranquillité d’esprit grâce à des concentrations en médicament qui restent constantes sur de longues périodes de temps sans être tributaire de l’observance, souvent mise en cause lors de rechutes ».

Mais l’autre avantage d’un rythme trimestriel d’administration est que « cela découple la prise en charge médicamenteuse de la prise en charge globale du patient, ce qui permet de faire comprendre aux patients que le traitement ne constitue pas l’élément central de la prise en charge de leur maladie. L’équipe soignante dispose alors de plus de temps pour mettre en place des mesures non médicamenteuses qui visent à favoriser l’observance (psychoéducation), à rendre acceptable le vécu du patient (psychothérapie) et à pallier certains déficits (remédiation cognitive, amélioration des compétences sociales) ».

IB

Références


D’après le communiqué de presse des laboratoires Janssen - 7 mars 2017.

1/Mentions Légales de Trevicta®.
2/Llorca OM. La schizophrénie. Encyclopédie Orphanet, janvier 2004.
3/Berwaerts J et coll.: Efficacy and safety of the 3-month formulation of paliperidone palmitate versus placebo for relapse prevention of schizophrenia: a randomized clinical trial. JAMA Psychiatry 2015;72(8):830-839
4/Savitz AJ et coll.: Efficacy and safety of paliperidone palmitate 3-month formulation for patients with schizophrenia: a randomised, multi¬center, double-blind, noninferiority study. Int J Neuropsychopharmacol 2016;19(7):1-14
5/European Medicines Agency. Committee Medicinal Products for Human Use. Summary of opinion (post authorization): Trevicta (paliper¬idone). 1er Avril 2016.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article