Un set de bonnes idées pour les diabétiques

Paris, le jeudi 15 novembre 2007 – C’est désormais un rendez-vous incontournable donné par l’Association française des diabétiques (AFD), l’Association de langue française pour l’étude du diabète et des maladies métaboliques (ALFEDIAM) en collaboration avec Sanofi Aventis. Répondant au slogan à présent bien connu « Si vous êtes diabétique, retenez le 7 », 2003 et 2004 avaient été l’occasion de lancer deux premières campagnes d’information à l’intention des diabétiques, les incitant à maintenir leur taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) en dessous de 7 % afin d’éviter ou de retarder la survenue de différentes complications. En 2005, l’accent avait été plus significativement mis sur le lien entre hémoglobine glyquée inférieure à 7 % et maintien d’une bonne qualité de vie. Cette année s’inscrit dans la continuité de cette troisième campagne, puisque les spots radios, les brochures d’information et le site internet http://www.sousle7.com, véritable nouveauté de cette dernière édition, incitent les patients à « vivre pleinement leur passion sous le 7 ».

Plusieurs témoignages sont notamment proposés sur le portail mis en place par l’AFD, l’ALFEDIAM et Sanofi Aventis. Chantal, âgée de 58 ans, Jean-Claude, 52 ans et Patrick 46 ans racontent comment une bonne prise en charge de leur maladie et le maintien de leur HbA1c sous un taux de 7 % leurs permettent de continuer à vivre leur passion : la natation pour la première, le bricolage et la photo pour les deux derniers. Parallèlement à cette opération à l’intention du grand public, les professionnels de santé peuvent recevoir des documents pour leur pratique en se connectant sur le même portail.

Bien informés, mais encore mal contrôlés

Si l’AFD, l’ALDFEDIAM et les laboratoires Sanofi Aventis s’associent de nouveau avec enthousiasme c’est en raison des résultats encourageants obtenus grâce aux premières campagnes. Une étude menée en 2005 conjointement à l’opération de sensibilisation a en effet révélé que 64 % des patients diabétiques interrogés n’ignoraient plus rien des vertus d’une HbA1c en dessous de 7 %, alors qu’ils n’étaient que 21 % à connaître cette limite en 2003. Jugeant pour 80 % d’entre eux la campagne « intéressante », tandis que leurs praticiens l’estimaient dans 84 à 88 % des cas « utile », les patients ont pu évoquer son message avec leur médecin (7 à 8 % des cas), avec d’autres patients diabétiques (20 %) ou avec leur proche (30 %). Pour autant, démentant la maxime selon laquelle un homme averti en vaut deux, il apparaît que parmi les 76 % de personnes affirmant connaître leur propre taux d’HbA1c, plus de la moitié ne parvenait pas à demeurer en dessous de 7 %. Des résultats qui confirment la nécessité de cette nouvelle campagne qui a débuté ce 14 novembre, à l’occasion de la journée mondiale du diabète.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article