Un vaccin destiné à tous les enfants du monde

New Delhi, le mercredi 14 décembre 2005 - La diffusion des traitements innovants dans les pays en voie de développement connaît de nombreux obstacles. Le Program for appropriate technology in health (PATH) vise à limiter ces difficultés en mettant en place des stratégies adaptées aux différentes conditions de vie des populations concernées. Ainsi à l'heure où a été lancé le développement d'un vaccin contre plusieurs sérotypes du rotavirus par les laboratoires Merck & Co. Inc., le PATH a mis en place le Programme de vaccins contre le rotavirus (RVP) grâce au soutien de l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). En effet, si l'incidence du rotavirus apparaît similaire dans les pays développés et dans les pays en voie de développement, la mortalité est bien plus importante dans ces régions, en raison de l'absence d'accès à la réhydratation par voie intraveineuse. Ainsi, la très grande majorité des 500 000 décès d'enfants liés aux rotavirus est à déplorer dans les pays en voie de développement. Aussi, en l'absence de prévention possible et de soins adaptés, la piste du vaccin apparaît-elle particulièrement prometteuse.

Accéder plus facilement et plus rapidement à ce vaccin passe certainement pour les populations des pays en voie de développement par la réalisation d'essais cliniques dans ces régions mêmes. Ainsi, Merck & Co et PATH ont-ils profité de la réunion des partenaires du GAVI à New Delhi pour annoncer le lancement d'un partenariat visant à la réalisation d'essais cliniques dans plusieurs pays en voie de développement. Plusieurs sites en Afrique et en Asie doivent d'abord être désignés avec comme objectif le lancement d'au moins un essai avant la fin 2006. Non seulement, ces essais devraient aider les populations des pays pauvres à obtenir un accès direct et très rapide au vaccin RotaTeq, mais ils permettront également de réaliser des études d'efficacité « dans des régions du monde où elle n'a pas encore été évaluée et où certains facteurs, tels que la malnutrition et la présence de bactéries ou de virus intestinaux, pourraient jouer un rôle dans la réponse au vaccin » précisent les laboratoires Merck & Co.

Développé par les laboratoires Merck et Sanofi Pasteur MSD, RotaTeq est un vaccin oral contre le rotavirus, vivant et pentavalent contenant les cinq sérotypes de rotavirus les plus fréquents (G1, G2, G3, G4 et P1[8]). Une demande d'autorisation a déjà été déposée cette année devant la Food and Drug Administration (FDA). En Europe, le vaccin sera commercialisé par les laboratoires Sanofi Pasteur MSD. Un dossier d'enregistrement a également été déposé en avril. © Copyright 2005 http://www.jim.fr

A.C.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article