Venclyxto® (vénétoclax), 1er inhibiteur de BCL-2 autorisé en Europe

Le vénétoclax est un inhibiteur de BCL-2, protéine empêchant l’apoptose des lymphocytes, qui peut être surexprimée dans les cellules de la leucémie lymphoïde chronique  (LLC). Le 8 décembre 2016, la Commission européenne (CE) a octroyé une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle pour Venclyxto® (vénétoclax) en monothérapie dans le traitement de la LLC en présence de la délétion 17p ou de la mutation TP53 (facteurs de mauvais pronostic) chez les adultes inéligibles ou en échec à un inhibiteur du récepteur antigénique des cellules B (BCR). Venclyxto® est aussi indiqué dans le traitement de la LLC, en l'absence de délétion 17p ou de mutation TP53, chez les adultes en échec d'une chimio-immunothérapie et d'un inhibiteur du BCR. Venclyxto® est administré par voie orale à raison de 1 comprimé par jour.

 Dans un essai clinique de phase 2 (étude multicentrique ouverte), Venclyxto® a été évalué chez 107 patients atteints de LLC avec délétion 17p et préalablement traités (cohorte principale : CP) auxquels ont été ajoutés secondairement 51 patients (cohorte combinée : CC). Venclyxto® a été administré à la dose initiale de 20 mg puis, augmentée selon un schéma de titration sur 4 à 5 semaines pour atteindre 400 mg une fois par jour, jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable. Le taux de réponse globale était de 79 % (intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 70,5 à 86,6) à 12 mois (0 à 22 mois) dans la CP et de 77 % (IC95 de 69,9 à 83,5) à 25 mois (0,5 à 50 mois) dans la CC. Les bénéfices étaient visibles en termes de durée de survie sans progression (27,2 mois dans la CC), de rémission partielle (CP : 69 % ; CC : 53 %), de rémission complète plus rémission complète avec récupération médullaire incomplète (CP : 7 % ; CC : 18 %) et de rémission partielle nodulaire (CP : 3 % ; CC : 6 %).

Venclyxto® a été évalué dans un 2e essai clinique (multicentrique ouvert) de phase 2 chez 64 patients atteints de LLC n'ayant pas répondu à un inhibiteur des voies de signalisation des récepteurs des lymphocytes B (ibrutinib ou idélalisib). Sur les 43 patients ayant reçu l'ibrutinib (bras A), 91 % étaient en rechute. Sur les 21 ayant reçu l'idélalisib (bras B), 67 % étaient en rechute. Le Venclyxto® a été administré selon le même schéma que dans la 1ère étude, jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable. Au moment de l'évaluation, la durée de traitement médiane par Venclyxto® était de 11,7 mois (0,1 - 17,9 mois). Evalué par un comité indépendant, le taux de réponse globale est de 67 % (bras A : 70 %, bras B : 62 %).

L’évaluation de la tolérance de Venclyxto® repose sur les données de 296 patients traités dans deux études de phase 2 et une étude de phase 1. Les effets indésirables graves les plus fréquents (≥ 2 %) sont la pneumonie, la neutropénie fébrile et le syndrome de lyse tumorale. Les effets indésirables ont motivé l'arrêt du traitement chez 9,1 % des patients, ou des ajustements posologiques dans 11,8 % des cas. Depuis l'AMM, la déclaration des effets indésirables suspectés sur le système national permet de surveiller en continu le rapport bénéfice/risque du médicament.

 Développé par AbbVie et Genentech (Groupe Roche), Venclyxto® est commercialisé par AbbVie en Europe. Il fait actuellement l'objet d’essais cliniques de phase 3 pour le traitement de la LLC en rechute/réfractaire et celui d'autres cancers. Récemment, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a octroyé à Venclyxto® la désignation de médicament orphelin dans le traitement de la leucémie aiguë myéloïde, du myélome multiple et du lymphome diffus à grandes cellules B.

Claude Sarlin

Référence
D'après le communiqué de presse d'AbbVie : VENCLYXTO® (vénétoclax) d'AbbVie obtient de la Commission Européenne une autorisation de mise sur le marché conditionnelle en monothérapie dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique difficile à traiter. 8 décembre 2016.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article