Statine : un impact sur le risque de récidive du cancer de la prostate ?

Dans une étude prospective conduite chez des patients traités par prostatectomie radicale dans un centre, il ressort que les sujets traités par statine dans les 3 mois précédents la chirurgie (85 sur 431) ont un risque plus élevé de récidive de cancer de la prostate après prostatectomie radicale que les patients ne prenant pas de statine après un suivi de 34,5 mois. En revanche, la prise de statine n’influence pas les caractéristiques du cancer de prostate : score de Gleason, PSA, atteinte des marges d’exérèse et poids de la prostate. Dans le groupe statine (n = 85), les récidives sont plus fréquentes (23,5 % vs. 14,0 %, p = 0,033) et la survie sans récidive biologique est plus courte (p=0,043). En analyse multivariée, le traitement par statine multiplie par 3 le risque de récidive (HR = 3,07 ; intervalle de confiance à 95 % de 1,19 à 7,87).

Dr Emmanuel Cuzin

Référence
Pichon A et coll. : Risque de récidive augmenté après prostatectomie radicale chez les patients traités par statines. 107ème Congrès Français d'Urologie (Paris) : 20 - 23 novembre 2013.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Cancer de la prostate et infarctus du myocarde ?

    Le 30 décembre 2013

    Que doit on choisir comme traitement chez un patient qui a eu une prostatectomie radicale et qui a fait un infarctus du myocarde et dont la cholestérolémie est manifestement trop élevée et nécessite un traitement?
    Place de l’anacetrapib pour lutter contre l'hypercholestérolémie?
    Je dois préciser que le patient a récidivé de son cancer de la prostate sous statine dans les deux ans de son institution après un infarctus.

    Dr I Szmukler

Réagir à cet article