Le passeport vaccinal fait son chemin en Scandinavie… et en France

A petits pas, le passeport vaccinal fait son entrée dans la vie de millions d’Européens. L’incursion nous vient des pays scandinaves. Mercredi, le gouvernement danois indiquait envisager la mise en place d’un certificat électronique de vaccination permettant de faciliter notamment les déplacements au sein du pays et à l’étranger. Le lendemain, la Suède indiquait suivre la décision danoise. Potentiellement, ce certificat de vaccination permettrait aux vaccinés d’avoir accès aux évènements sportifs ou culturels, mais aussi dans le cas du Danemark, aux restaurants.

L’objectif de ce certificat de vaccination numérique est de permettre à la population de « prouver de manière facile et rapide une vaccination complète » a plaidé notamment le ministre suédois du numérique Anders Ygerman.

Les deux royaumes scandinaves emboitent ainsi le pas de l’Islande, qui bien que n’étant pas membre de l’Union Européenne fait partie de l’espace Schengen.

Quelle articulation avec l’UE ?

Pour les autorités danoises, il est « absolument crucial pour nous de pouvoir redémarrer la société danoise » et que « les entreprises reviennent sur les bons rails », a souligné notamment la ministre de la fiscalité, Morten Bødskov.

Reste la question de savoir comment les pays nordiques vont-ils parvenir à convaincre l’UE d’accepter un passeport qui constitue une entrave à la liberté de circulation des personnes (principe, il est vrai, déjà mis à mal par les restrictions imposées unilatéralement par certains états). Pour l’heure, les deux pays ont assuré qu’ils veilleront à ce que les certificats sont compatibles avec les projets en cours de discussions au sein de l’Union Européenne.

Le mois dernier, la Présidente de la Commission Européenne avait indiqué avoir engager un travail en vue de la réalisation « d’une forme de preuve de vaccination standardisée et interopérable ».

En France, une idée qui fait son chemin

La France osera-t-elle franchir le pas ? D’après les dernières enquêtes, six français sur dix affirment être désormais favorables au passeport vaccinal pour rendre visite aux personnes vulnérables notamment. Un chiffre qui diminue lorsque le passeport est associé à une restriction d’accès à d’autres établissements recevant du public.

A ce stade, le gouvernement maintient qu’il n’envisage pas la mise en place de cette mesure, opposant principalement un argument médical. En effet, pour l’heure, il n’est pas totalement établi que les vaccins contre la Covid-19 empêchent toute contamination de manière asymptomatique.

Mais le Haut-Commissaire au Plan, François Bayrou, réputé proche d’Emmanuel Macron, invite très sérieusement le gouvernement à envisager l’introduction d’un passeport vaccinal, considéré comme une « clé pour rouvrir la société ».

Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 7 février, le Haut-Commissaire au Plan a indiqué que « du moment où on vérifie l'efficacité du vaccin et son innocuité, alors c'est évidemment la clé pour rouvrir la société. »

Selon le président de MoDem, « mettre un pays sous cloche, le fermer et bloquer tous les liens sociaux, c'est à mon sens un risque très important. Notre devoir et notre responsabilité, c'est de vivre avec cette menace et de la contrôler tout en continuant à vivre ». C'est pourquoi, ajoute-t-il, « les Français mettent beaucoup d'espoir dans le vaccin. »

Même si les différentes enquêtes d’opinion semblent démontrer une hausse de l’adhésion du public à la vaccination, certaines voix estiment que le passeport vaccinal pourrait apparaitre comme une manière déguisée de rendre la vaccination obligatoire.

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (9)

  • Certificat international de vaccination

    Le 08 février 2021

    Certes nous sommes à l'heure du tout numérique et de l'interopérabilité... mais une des premières actions de l'OMS n'a-t-elle pas été d'instituer un Certificat international de vaccination ? Le petit carnet jaune comporte la liste des vaccins auxquels s'est soumis le porteur, avec date des primo-injections et des rappels, n° de lot des vaccins utilisés. Il y a place pour y insérer le vaccin anti-Covid...

  • Les droits de l'homme à l'envers

    Le 09 février 2021

    Une certaine intelligentsia réagissant de façon pavlovienne refuse le laisse-passer vaccinal, au prétexte que ce serait une atteinte aux droits de la personne, comprendre une atteinte aux droits des obscurantistes antivax à refuser la vaccination. Il faudrait donc que les citoyens adultes, vaccinés et responsables continuent à subir le confinement et à se voir amputés de leurs droits (eux-aussi en ont) de circuler librement afin de ne pas introduire "d'inégalité" entre les français ... On reconnait là une nouvelle fois cette tendance au nivellement stalinien par le bas et la restriction des libertés de tous, au nom d'un égalitarisme très en vogue chez nos pseudo-intellectuels de plateaux télé.

    Dr Pierre Baque

  • Égalité

    Le 14 février 2021

    Si le principe d’un passeport vaccinal peut ce discuter pour les voyages à l’étranger, il ne serait applicable que si toute la population a accès à celui-ci. Aujourd’hui ce n’est pas le cas. Il y aurait de fait discrimination.

    Il semble logique d’attendre pour mettre en place cette mesure, ce qui nous permettra de connaître l’efficacité de la vaccination sur le risque de contamination et de protection des vaccins contre les variants.

    Dr Wladimir Melnick

Voir toutes les réactions (9)

Réagir à cet article