Vacciner les femmes enceintes contre la Covid 19 protège aussi les nourrissons

Le Covid 19 durant la grossesse est associé à des complications sévères pour la femme enceinte, la grossesse et le nouveau-né. La vaccination par les vaccins à ARN messager a montré une bonne efficacité contre les formes sévères de la maladie, tant dans l'ensemble de la population que chez les femmes enceintes. Les études ont aussi montré l'innocuité de la vaccination des femmes enceintes, et elle est recommandée avant ou en cours de grossesse.

Les enfants de moins de 6 mois infectés par le SARS-CoV-2 ont un risque élevé d'avoir des complications nécessitant une hospitalisation. Ils ne sont pas éligibles à la vaccination, mais la transmission transplacentaire des anticorps maternels contre le SARS-CoV-2, à la suite de la vaccination maternelle, peut les protéger. Les taux d'anticorps chez les enfants sont plus élevés lorsque les mères sont vaccinées à la fin du 2e trimestre ou au cours du 3e trimestre, et ces anticorps persistent durant les six premiers mois de vie extra-utérine.

Une étude cas-témoins été menée pour mesurer l'efficacité de la vaccination maternelle durant la grossesse vis à vis de l'hospitalisation d'enfants de moins de 6 mois pour Covid 19.

Entre juillet 2021 et Mars 2022, dans 30 hôpitaux de 22 états des USA, 537 enfants hospitalisés pour un Covid 19 ont été inclus : 181 durant la période où sévissait le variant delta, et 356 durant la période du variant omicron à un âge moyen de 2 mois.

Cinq cent douze enfants hospitalisés pour une autre raison, qui n'avaient pas le Covid 19 (test PCR ou test antigénique négatif), ont été inclus dans le groupe témoin.

Dans cette étude, ont été considérées "vaccinées" les mères des enfants qui avaient reçu deux doses d'un vaccin à ARN messager, en cours de grossesse, durant les périodes de circulation du variant delta, de juillet à décembre 2021, et du variant omicron, de décembre 2021 à mars 2022.

Une meilleure efficacité pour le nourrisson de la vaccination maternelle après 20 SA

Les mères avaient été vaccinées durant la grossesse pour 16 % des enfants atteints du Covid 19, et 29 % des enfants du groupe témoin.

Parmi les enfants du groupe Covid 19, 113 (21 %) ont été hospitalisés en soins intensifs et 64 (12 %) ont nécessité une ventilation mécanique et/ou des perfusions de produits vasoactifs.

Deux enfants sont morts du Covid 19, leurs mères n'avaient pas été vaccinées.

L'efficacité de la vaccination maternelle vis à vis de l'hospitalisation pour Covid 19 des enfants de moins de 6 mois était de 52 % (intervalle de confiance à 95 % IC 33 à 65), elle était de 80 % (IC 60 à 90) durant la période du variant delta, et de 38 % (IC 8 à 58) durant la période du variant omicron.

L'efficacité de la vaccination maternelle vis à vis d'une l'infection par le SARS-CoV-2 nécessitant l'hospitalisation d'enfants de moins de 6 mois variait aussi selon la période de la grossesse durant laquelle la mère avait été vaccinée : elle était de 69 % (IC 50 à 80) chez les mères vaccinées après 20 SA, et de 38 % (IC 3 à 60) chez celles qui l'avaient été avant 20 SA.

La vaccination maternelle durant la grossesse par deux doses de vaccin à ARNm est associée à une diminution du risque d'hospitalisation pour Covid 19 des enfants de mois de 6 mois.

Les recommandations actuelles doivent être mieux expliquées aux femmes enceintes afin qu'elles soient véritablement appliquées.

Dr Catherine Vicariot

Références
Halasa NB et coll. : Maternal Vaccination and Risk of Hospitalization for Covid-19 among Infants.
N Engl J Med., 2022 ; publication avancée en ligne le 22 juin . DOI: 10.1056/NEJMoa2204399

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Vaccination des femmes enceintes ou inducteur ?

    Le 30 juin 2022

    Quand cessera-t-on d'utiliser le terme de "vaccin" concernant les "vaccins à ARN" qui sont en réalité des inducteurs de sérum ?
    Dr Pierre-Etienne Broust

  • BCG chez la femme enceinte

    Le 01 juillet 2022

    Cet effet décrit dans l'article n'est pas très nouveau, il est valable pour a peu près tous les vaccins connus, mais bien sur on ne peut que se féliciter qu'il soit décrit et démontré pour les vaccins contre la covid. J'ajoute qu'à l'heure actuelle le seul vaccin qui ai montré sa nocivité pendant la grossesse est le BCG, par des réactions maternelles explosives.

    Tous les autres vaccins n'ont que des contre indications théoriques, meme Rudivax pour lequel il n'y a jamais eu de malformation retrouvée (attention, j'ai pas dit qu'il fallait vacciner contre la rubéole pendant la grossesse !).

    A propos du post précédent, le Dr Broust pourrait il développer son idée ? Tous les vaccins sont des inducteurs d'Ac, et au final je ne vois pas ce que ça change qu'il soit à ARN ou pas.

    Dr Eric Orvain

Réagir à cet article