Merci pour ces moments

L'état de la France, en général, et celui de notre système de soins, en particulier, inquiètent à juste titre.

Mais, malgré la morosité ambiante, peut-être contaminée par la saison des vœux, notre rédaction, ne peut refreiner un sentiment de gratitude pour les équipes qui, de par le monde, permettent, jour après jour, de faire avancer la connaissance et reculer la maladie.     

En nous replongeant, comme chaque année à cette période (voir JIM d’Or 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013), dans les milliers d'articles que nous avons mis en ligne sur notre site pour y distinguer ceux à qui nous décernerons les JIM d'or 2014, nous ne pouvions que nous réjouir des multiples applications de la technologie, de la pharmacologie et de la biologie qui ont permis à la médecine de progresser encore. En témoignent les JIM d'Or d'Allergologie, d'Anatomopathologie, de Biologie, de Cancérologie, d'Endocrinologie, de Gastro-entérologie, de Génétique, de Gynécologie, d'Hématologie, d'Imagerie, de Maladies Rares, de Médecine Interne, d'Ophtalmologie, d'ORL et de Pharmacie, qui tous sont basés sur des découvertes ou des innovations technologiques que nous n'aurions pu imaginer, il y a quelques lustres.

A côté des pionniers qui ont permis ces avancées diagnostiques ou thérapeutiques majeures (illustrées par notre JIM d'Or d'Epidémiologie) nous avons voulu décerner notre JIM d'Or des JIM d'Or aux milliers de professionnels qui, sur le terrain, luttent pied à pied, parfois au péril de leur vie, contre Ebola. Et qui, au même titre que les chercheurs et les équipes hospitalières les plus pointues nous donnent des raisons d'espérer en notre médecine... et en l'humanité.