Cancer du sein : la radiothérapie peropératoire ciblée fait ses preuves

Toutes les femmes atteintes d’un cancer mammaire traité par tumorectomie ont une radiothérapie externe du sein en postopératoire. Cette stratégie adjuvante a pour objectif de réduire les récidives locales et la mortalité. Pour répondre au dilemme clinique lié à un accès limité à la radiothérapie pour de nombreuses patientes, une équipe internationale a décidé d’évaluer l’intérêt de la radiothérapie peropératoire ciblée, avec une dose unique d’irradiation, par rapport à la radiothérapie externe fractionnée postopératoire. D’où le lancement de l’étude TARGIT-A (TARGeted Intraoperative radio Therapy Alone)1.

Cette étude multicentrique (33 centres, 11 pays), randomisée, de non-infériorité, a inclus 3 451 femmes de plus de 45 ans ayant eu un traitement conservateur pour un carcinome canalaire invasif et suivies en moyenne pendant 2 ans et 5 mois. En raison de la présence de facteurs de risque de récidive locale lors de l’analyse histologique définitive, une radiothérapie conventionnelle supplémentaire a été nécessaire chez 15,2 % des femmes du groupe radiothérapie ciblée.
Les résultats à 5 ans montrent qu’il n’y a pas de différence significative du risque de récidive locale entre les deux groupes : 3,3 % après radiothérapie peropératoire ciblée versus  1,3 % après radiothérapie conventionnelle (p = 0,042). Même constat pour la mortalité du cancer du sein qui est de, respectivement, 2,6 % et 1,9 % (p = 0,56), mais pas pour la mortalité non liée au cancer du sein qui est plus basse après radiothérapie peropératoire (1,4 % versus 3,5 % ; p = 0,0086). Enfin, la mortalité globale ne diffère pas significativement en fonction du type de radiothérapie (3,9 % versus 5,3 % ; p = 0,099).
Dans un éditorial associé (2), deux spécialistes montpelliérains soulignent que ces résultats renforcent leur conviction que « la radiothérapie peropératoire au cours du traitement conservateur du cancer du sein est une alternative fiable à la radiothérapie conventionnelle postopératoire, mais seulement dans une population soigneusement sélectionnée de patientes à faible risque de récidive locale ».

Dr Laure Labaune

Références
1. Vaidya JS et coll. : Risk-adapted targeted intraoperative radiotherapy versus whole-breast radiotherapy for breast cancer: 5-year results for local control and overallsurvivalfrom the TARGIT-A randomised trial. Lancet 2013 ; 382. Publication avancée en ligne 11 novembre. doi:10.1016/S0140-6736(13)61950-9
2. Azria D, Lemanski C. : Intraoperative radiotherapy for breast cancer. Lancet 2013 ; 382. Publication avancée en ligne 11 novembre. doi:10.1016/S1470-2045(04)01412-3

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article