Jim d'Or 2003

Les Jim d'Or, (voir Jim d'Or 2001 et 2002) qui récompensent chaque année, depuis 1990, les publications scientifiques les plus saillantes des 12 mois écoulés, sont marqués pour cette cuvée 2003 par l'irruption des problèmes de santé dans l'actualité. Ainsi, la description du tableau clinique de SRAS s'est vu décerner le Jim d'Or de Réanimation, tandis que l'action des limiers du CDC sur cette nouvelle maladie a été couronnée par le Jim d'Or d'Epidémiologie. De même, le Jim d'or de Santé publique ne pouvait ignorer la menace terroriste en distinguant une publication sur les risques d'un attentat "à la variole".

Le Jim d'Or des Jim d'Or ne pouvait être attribué quant à lui qu'aux articles que nous aurions dû lire avant la canicule de cet été.

Pour le reste, le cru 2003 confirme quelques découvertes récentes, devenues des valeurs sûres, comme les anti-TNF alpha en Dermatologie et en Rhumatologie, l'imatinib en Hématologie ou les défibrillateurs implantables en Cardiologie.

Enfin, les Jim d'Or ne se désintéressent pas, bien sûr, d'une médecine directement applicable en consultation puisqu'ils consacrent également cette année des articles concernant le traitement de l'HTA chez l'insuffisant rénal, de la maladie veineuse thrombo-embolique et de la ménopause avec les Jim d' Or de Cancérologie et de Gynécologie.