Adeline Hazan : entre frustration et fierté

La Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté achèvera son mandat le 16 juillet. Ce vendredi, la magistrate a dressé le bilan de ses six années en conférence de presse. Si elle a concédé des « frustrations », elle s’est dite fière d’être parvenue à faire « bouger les lignes » en psychiatrie concernant l’isolement et la contention.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article