Cancer : le droit à l’oubli entre en vigueur

Les décrets sur le « droit à l’oubli » sont entrésen application le 14 février 2017. Ils facilitent l’accès aux prêts et aux contrats d'assurances des personnes ayant été atteintes de maladie grave.

Lors de la demande d’assurance de prêt, les patients sont désormais en droit désormais de ne plus déclarer leur ancienne pathologie cancéreuse ou leur hépatite C. Soit lorsque la pathologie a été diagnostiquée avant 18 ans, que le protocole thérapeutique est terminé depuis 5 ans et qu’aucune rechute n’a été constatée ; ou lorsque la pathologie a été diagnostiquée après la  majorité et que le protocole thérapeutique est terminé depuis 10 ans et qu’aucune rechute n’a été constatée.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article