Coercition à l’installation : l’Ordre a changé d’avis

Dans une publication récente, le ministre de l’Économie et des Finances proposait (une nouvelle fois) la coercition à l’installation. Le ministère s’appuyait notamment sur une proposition de l’Ordre de 2012 qui suggérait une « adaptation temporaire et ciblée du principe d'installation ». L’actuel patron de l’Ordre, le Dr Bouet, estime, dans un courrier adressé à  Bruno Le Maire que « la référence (...) à la proposition formulée par l'Ordre il y a plus de sept ans, ne reflétant en rien la position actuelle de l'institution, semble malvenue et aurait pour le moins mérité une prise de contact à notre égard ». A bon entendeur…

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article