Des stocks minimums plus longs pour prévenir les pénuries de médicaments

Alors que les médicaments indiqués dans la prise en charge des patients atteints de la maladie de Parkinson sont régulièrement menacés de rupture de stocks, l’association France Parkinson souhaite que la durée des stocks minimaux qui doivent être constitués concernant les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur soit rallongée de quatre mois, alors qu’un décret sur ce sujet est en préparation.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article