Implants vaginaux : une enquête pour tromperie et blessures involontaires

Le parquet de Paris a annoncé mener depuis avril 2021 une enquête pour tromperie et blessures involontaires, en réponse à la plainte d’une quarantaine de patientes se plaignant de diverses complications à la suite de la pose d’implants vaginaux. Les plaignantes accusent les fabricants de ne pas les avoir suffisamment informés sur le risque de complications et la quasi-impossibilité de retirer les implants.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article