Le gouvernement va interdire les affichages antivaccins

La secrétaire d’Etat en charge de la citoyenneté, Sonia Backer, a annoncé qu’un arrêté va être pris par le préfet de Haute-Garonne pour interdire l’affichage de slogans antivaccins. Plusieurs panneaux publicitaires dénonçant les soi-disant effets secondaires graves des vaccins contre la Covid-19 ont en effet été installés dans les rues de Toulouse mais également de Nîmes ces dernières semaines. La mairie de Toulouse s’était dite dans l’impossibilité juridique de faire retirer ces affiches mensongères.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Et la loi ?

    Le 21 août 2022

    Sans juger du bien fondé, est-ce une mesure légale ?
    La municipalité n'a aucun droit sur un emplacement privé, c'est entendu. Donc il reste le contenu (le message) : au nom de quelle loi le préfet peut il l'interdire ? L'atteinte à l'ordre public ? L'incitation à la haine ? L'outrage à un représentant de l'ordre public (et lequel ? le ministre de la santé ? le premier ministre ? le président de la République ? les trois sont "complices" de la quasi obligation vaccinale... ) ? Publicité mensongère ? (on n'est pas sorti de l'auberge avec les exemples de pub des partis politiques !)
    A mon avis un bon avocat va faire annuler l'arrêté rapidement (même provisoirement), et cela fera encore plus de publicité à l'annonceur, ce qui n'est pas le but des autorités.

    Dr François Chassaing

Réagir à cet article