Le Sénat au chevet de l’île de Mayotte

Dans un rapport rendu le 27 juillet dernier, des sénateurs alertent sur la situation dramatique de la santé publique et de l’accès aux soins à Mayotte. La mortalité infantile y est 2,5 fois supérieure qu’en métropole et un tiers des habitants renoncent aux soins. Les sénateurs demandent donc l’extension de la protection universelle maladie (Puma, ex-CMU) et de la complémentaire santé solidaire (CSS, ex-CMU-C) à l’île, comme promis depuis 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article