Un généraliste suspendu conteste les méthodes de la CPAM

Dans le Pas-de-Calais, un médecin a été suspendu trois mois pour « un rythme de travail incompatible avec le maintien d’une bonne qualité de soins ». Dans une note de quatre pages apposée à l’entrée de son cabinet, le médecin s’indigne que pour constituer le dossier qui a abouti à cette décision, le médecin de la CPAM n’ait pas laissé à ses patients la possibilité de relire leurs "dépositions" avant signature.

Il signale en outre que plusieurs de ses malades ont déposé plainte contre ce médecin-conseil pour « faux et usage de faux ».

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article