Une cinquantaine d’ophtalmos étrangers interdits d’exercer dénoncent leur situation

En avril dernier, une centaine d'ophtalmologistes originaires de pays hors Union européenne se présentaient au concours de vérification des connaissances qui devaient permettre à 77 d’entre eux d’exercer en France. Mais, finalement, à la dernière minute, le nombre de postes a été réduit à 20, une note minimale de 14/20 ayant été fixée sans en avertir les candidats. Les 57 reçus-recalés dénoncent aujourd’hui leur situation. Le CNG, lui, argue que les décisions de ses jurys sont souveraines et s’imposent aux candidats.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Situation ancienne

    Le 22 octobre 2021

    Dans mon souvenir, le premier concours de ce type avait déjà posé problème : trop de reçus potentiels !
    Ce qui est extraordinaire, c'est qu'on manque vraiment d'ophtalmos. Je ne suis pas sure que la décision prise soit la plus pertinente.

    Dr Marie-Ange Grondin

Réagir à cet article