Vers un rétablissement du droit de substitution pour les biosimilaires ?

Établi initialement par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014, le droit de substitution des biothérapies par des biosimilaires par le pharmacien avait été supprimé par la LFSS de 2020. Dans le contexte du PLFSS actuel, deux députés du groupe Agir ont fait voter en commission un amendement (contre l’avis du rapporteur général) qui rétablit cette possibilité de substitution.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Pas d'accord

    Le 25 octobre 2020

    Pas d'accord pour que les officinaux puissent remplacer un médoc de nature biologique par son biosimilaire sauf en cas d'extrême nécessité (rupture de stock du princeps) !

    Les équivalences en matière biologique restent en effet et pour le moins souvent approximatives.
    Sauf à prendre le risque d'endosser d'une véritable coresponsabilité en cas de vrai problème, il me semble hasardeux qu'ils puissent se targuer d'élargir ici leurs prérogatives.

    ACR (pharmacien)

Réagir à cet article