La néphrectomie améliore la survie dans le cancer du rein métastasé

Depuis plus de trente ans on débat de l'intérêt d'une chirurgie de réduction tumorale dans le cancer du rein métatastatique. L'émergence des cytokines en thérapeutique a relancé la controverse au début des années 90. C'est pourquoi R Flanigan et coll. de Tucson en Arizona ont initié dans 80 centres en 1991 une étude randomisée pour comparer un traitement par interféron alpha-2b seul à un protocole faisant précéder l'interféron par une néphrectomie dans le cancer du rein métastasé.
246 patients souffrant d'un cancer du rein au stade IV et présentant une tumeur primitive opérable ont été randomisés entre les deux traitements et suivis jusqu'à leur décès ou jusqu'à la fin de l'étude (mars 2000).
La survie médiane après néphrectomie plus interféron a été de 11,1 mois contre 8,1 mois sous interféron seul (P=0,05), la survie à un an passant de 36,8 % à 49,7 % grâce à l'adjonction du traitement chirurgical. Cet avantage conféré par la néphrectomie était significatif quel que soit le site métastatique. La mortalité et la morbidité liées au geste chirurgical ont été relativement faibles dans cette série (un décès opératoire et 5 complications post-opératoires graves) et l'intervention n'a pas retardé significativement la mise en route du traitement par cytokine. Cependant, il faut noter que cette amélioration de la survie globale ne s'est pas accompagnée d'une augmentation du taux de réponses objectives au traitement par interféron pour les métastases mesurables qui était équivalent et très faible dans les deux groupes (3,3 et 3,6 %).
Même si les mécanismes par lesquels la néphrectomie améliore la survie ne sont pas clairement élucidés, les promotteurs de l'étude estiment que si elle est techniquement réalisable elle doit être systématiquement proposée aux patients atteints de cancer du rein métastasé et inclue dans tous les protocoles thérapeutiques actuellement en cours d'évaluation.

Dr Anastasia Roublev


Flanigan R et coll. : « Nephrectomy followed by interferon alpha-2b compared with interferon alpha-2b alone for metastatic renal-cell cancer. » N Engl J Med 2001 ; 345 : 1655-59. © Copyright Jim Online 2001.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article