Quelle sera la place du darusentan dans l’HTA résistante ?

On définit habituellement l’hypertension artérielle (HTA) résistante par l’impossibilité d’atteindre les objectifs tensionnels malgré la prescription d’au moins trois antihypertenseurs (dont un diurétique) aux doses maximum recommandées et tolérées. La fréquence des résistances vraies (une fois écartés en particulier les problèmes d’observance, les erreurs thérapeutiques manifestes, les interférences médicamenteuses et les HTA secondaires) est très diversement appréciée. L’on sait en revanche que ces HTA rebelles augmentent sensiblement le risque vasculaire.

Peu d’essais thérapeutiques de grande ampleur ont été consacrés à ce type d’HTA.

Un groupe multicentrique international a testé chez de tels patients l’intérêt d’une nouvelle molécule, le darusentan. Il s’agit d’un antagoniste sélectif des récepteurs à l’endothéline 1 qui est un puissant vasoconstricteur sur lequel les antihypertenseurs actuels ne semblent pas avoir d’effets.

Trois cent soixante-dix-neuf patients ont été inclus dans cet essai en double aveugle comportant 4 bras : placebo et 3 doses quotidiennes de darusentan 50, 100 et 300 mg.

Le produit actif (aux trois doses étudiées) a permis une diminution significative de la pression artérielle systolique et diastolique (PAS et PAD) par rapport au placebo (réduction de 9/5 mm Hg avec le placebo et respectivement de 17/10, 18/10  et 18/11 mm Hg avec 50, 100 et 300 mg de darusentan ; p<0,0001 dans les 3 cas).

L’effet secondaire le plus fréquent sous darusentan a été l’apparition d’une rétention liquidienne ou d’œdèmes (27 % des cas contre 14 % sous placebo). Cet effet indésirable a conduit à augmenter la dose de diurétiques chez les patients qui en étaient atteints, ce qui peut d’ailleurs expliquer une partie de l’effet hypotenseur constaté dans les groupes darusentan.

Compte tenu de cette tolérance moyenne, la place du darusentan dans les hypertensions résistantes mérite encore d’être précisée.

Dr Céline Dupin

Référence
Weber M et coll. : A selective endothelin-receptor antagonist to reduce blood pressure in patients with treatment-resistant hypertension: a randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Lancet 2009; publication avancée en ligne le 14 septembre 2009 (DOI:10.1016/S0140-6736(09)61500-2).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article