Glaucome : une baisse, même faible, de la PIO préserve le champ visuel

Les premiers résultats publiés de la United Kingdom Glaucoma Treatment Study (UKGTS) montrent, pour la première fois dans un essai contre placebo, qu'une baisse, même faible, de la pression intra-oculaire (PIO) permet, en cas de glaucome à angle ouvert, de préserver le champ visuel, avec des différences déjà significatives après deux ans de suivi.

Dans le cadre de cette large étude multicentrique britannique (n = 516), en triple insu contre placebo avec répartition au hasard, la PIO initiale moyenne des 258 patients du groupe traité par latanoprost 0,005 % était de 19,6 mm Hg (DS = 4,6) et celle des 258 sujets du groupe témoin (placebo) de 20,1 mm Hg (DS = 4,8). Les critères d'éligibilité étaient calqués sur ceux de l'Early Manifest Glaucoma Trial (1). Les participants, recrutés consécutivement entre 2006 et 2010, étaient atteints d'un glaucome à angle ouvert, de découverte récente et non traité, attesté par un déficit périmétrique corrélé à une atteinte papillaire sur un œil au moins. Un angle iridocornéen fermé, un syndrome de dispersion pigmentaire, un glaucome grave ou une mauvaise qualité de l'imagerie obtenue par le Heidelberg Retina Tomograph étaient des critères d'exclusion.

Des résultats significatifs à 24 mois

Deux ans après le début de l'essai, la baisse moyenne de la PIO des 231 patients validés du groupe de traitement est de 3,8 mm Hg (DS = 4) et elle est de 0,9 mm Hg (DS = 3,8) chez les 230 patients validés du groupe témoin ; l'abaissement pressionnel apparaît modéré en raison des faibles PIO initiales. Le champ visuel (Humphrey, programme 24-2) est plus longuement préservé, de manière significative, en cas de traitement par latanoprost que lors de l'administration de placebo (adjusted hazard ratio = 0,44 ; IC 95 % : 0,28–0,69 ; p = 0,0003). Dix-huit événements indésirables graves, mais sans rapport avec les produits administrés dans le cadre de l'essai, ont été consignés.

Une réduction, même faible, de la PIO permet donc de diminuer efficacement la progression des altérations périmétriques en cas de glaucome à angle ouvert, en dehors des stades graves. Ces résultats l'attestent et c'est la première preuve de haut niveau dont nous disposions, les précédents travaux publiés ayant été des essais ouverts. Une surveillance attentive pressionnelle, périmétrique et papillaire des patients glaucomateux est plus que jamais d'actualité.

Dr Henri Gracies

Références
Garway-Heath DF, Crabb DP, Bunce C, et coll. : Latanoprost for open-angle glaucoma (UKGTS): a randomised, multicentre, placebo-controlled trial. Lancet , 2015; 385: 1295–1304. http://dx.doi.org/10.1016/ S0140-6736(14)62111-5
1) Leske MC, Heijl A, Hyman L, Bengtsson B. Early Manifest Glaucoma Trial: design and baseline data. Ophthalmology 1999; 106: 2144–53.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article