Traiter l’HTA réduit le risque de démence ou de déclin cognitif après un AVC

Que les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et les Accidents Ischémiques Transitoires (AIT) soient un facteur de risque de démence n’est plus un scoop. Mais traiter ces patients avec un anti-hypertenseur a-t-il un sens en prévention de la fonction cognitive ? Une question à laquelle a voulu répondre Jessica Gong (Sidney) sur la base des résultats de l’étude PROGRESS (Perindopril Protection against Recurrent Stroke) qui a regroupé 6 105 patients avec des antécédents d’AVC ou d’AIT et qui ont reçu du perindopril 4 mg/jour [avec ou sans indapamide (2,5 mg)] ou un placebo. Les résultats de cette étude ont été présentés en 2001 (1). Leur âge moyen était de 64-65 ans.

Dans la présente étude, 779 cas de démence ou de déclin cognitif et 392 décès ont été enregistrés après 4 ans de suivi. La présence d’un traitement actif réduit de 15 % le risque de démence ou de déclin cognitif autant chez l’homme que chez la femme. Sans surprise, une meilleure fonction cognitive au départ réduit le risque ultérieur (OR=0,84), de même que le niveau éducationnel (OR=0,96).

Par ailleurs, sur le plan physique, une pression diastolique élevée augmente le risque (OR=1,11 par tranche de 10 mm Hg), de même qu’un taux de filtration glomérulaire bas (< 60 ml/min) (OR=1,55) et la présence d’une artérite périphérique (OR=1,86).  De la même manière, plus la dépendance est grande au départ et plus le handicap est manifeste, plus le risque de développer un trouble cognitif est élevé. Les femmes ont un risque moindre (OR=0,77), mais la différence s’atténue en cas d’eGFR bas. Enfin, la présence d’un diabète est plus péjorative chez l’homme que chez la femme.

En un mot comme en cent, ces données confirment la nécessité absolue de proposer un traitement préventif antihypertenseur après un accident cérébral, concluent les auteurs.

Dr Dominique-Jean Bouilliez

Références
Gong J, et coll. Predictors for cognitive decline and dementia in women and men with prior stroke or transient ischemic attack in the PROGRESS trial. 7ème congrès annuel de l’ESO (European Stroke Organisation). Du 1er au 3 septembre 2021 (en virtuel)
(1) Randomised trial of a perindopril-based blood-pressure-lowering regimen among 6105 individuals with previous stroke or transient ischaemic attack, The Lancet, Volume 358, Issue 9287, 2001, Pages 1033-1041, ISSN 0140-6736.
https://doi.org/10.1016/S0140-6736(01)06178-5.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article