Un diagnostic fiable de dermatite atopique sur les dossiers informatisés

Pour les études épidémiologiques et les essais cliniques, le diagnostic de dermatite atopique doit s’appuyer sur des critères précis. Il revient aux dermatologues de vérifier si les patients répondent aux critères de Hanifin et Rajka ou à ceux, plus simples, du Groupe de recherche britannique (UK Working Party) publiés en 1994.

Actuellement, les dossiers médicaux sont souvent informatisés, et il est important de savoir si le contenu de ces dossiers électroniques permet un diagnostic de dermatite atopique avec une bonne fiabilité.

Les auteurs de cette étude ont examiné cette question à partir de plus de 10 millions de dossiers électroniques de la population britannique, dossiers remplis par les médecins généralistes. Cinq codes diagnostiques peuvent se rapporter à la dermatite atopique : dermatite atopique/eczéma atopique, eczéma infantile, eczéma des plis, eczéma allergique/eczéma intrinsèque et eczéma sans autre précision. Un au moins de ces 5 codes a été utilisé pour 23 % des enfants et 11 % des adultes, ce qui donne une idée probablement assez juste de la prévalence de l’eczéma dans la population générale.

Lorsqu’on combine les codes de diagnostic avec les codes de prescription médicamenteuse relatifs à l’eczéma (incluant les émollients), on obtient un algorithme (un des codes de diagnostic PLUS au moins deux codes de traitement) qui permet une bonne prédiction de dermatite atopique. Les auteurs ont testé cet algorithme auprès des médecins de 200 patients. Il obtient une valeur prédictive  positive de 86 %, et ajouter d’autres critères aboutit à diagnostiquer trop peu de patients. On peut donc conclure que les dossiers électroniques permettent un diagnostic raisonnablement fiable de dermatite atopique.

Dr Daniel Wallach

Références
Abuabara K, Magyari AM, Hoffstad O, et coll. :
Development and Validation of an Algorithm to Accurately Identify Atopic Eczema Patients in Primary Care Electronic Health Records from the UK.
J Invest Dermatol., 2017;137:1655-1662.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article