La cryothérapie est un traitement très acceptable pour les condylomes génitaux de l’adulte

Des dermatologistes français ont effectué une revue exhaustive de la littérature afin d’essayer de classer les traitements proposés dans les condylomes génitaux de l’adulte. Ils ont  retrouvé plus de 2 500 publications ayant trait à ce sujet, près de la moitié d’entre elles étant en fait des redites de travaux antérieurs et les 1 281 résumés ou abstracts identifiés comme originaux  ont été évalués par 2 investigateurs ; 1251  ne correspondaient par réellement au sujet et parmi les  30 publications restantes, 19 ont été exclues parce qu’il n’y avait pas de groupe contrôle pour 9 d’entre elles, parce que les résultats avec les autres traitements n’étaient pas détaillés et là encore 2 publications correspondaient à des réécritures de travaux précédents.

Les 11 publications finalement sélectionnées comparaient la cryothérapie à d’autres traitements comme le laser CO2, l’électrocoagulation, l’imiquimod,  la podophylline et également la bléomycine.

Ni supérieure ni inférieure

Il ressort de cette méta-analyse que, en l’absence de recommandations claires issues des sociétés savantes sur la prise en charge en première ligne des condylomes génitaux et malgré la faible qualité des travaux publiés en terme de méthodologie, la cryothérapie n’est ni supérieure ni inférieure en terme d’efficacité et de tolérance à l’acide trichloracétique ou l’imiquimod et qu’elle est à peine moins efficace que l’électrocoagulation.
Pour ces auteurs, la cryothérapie reste un traitement acceptable de première ligne pour les condylomes génitaux car, par comparaison à l’électrocoagulation, il y a moins d’effets secondaires immédiats comme la douleur ou l’irritation et moins d’érosions cutanées.

Dr Patrice Plantin

Référence
Bertelotti A et coll. : Cryotherapy to treat anogenital warts in non immunocompromised adults: systematic review and meta-analysis. J Am Acad Dermatol., 2017; 77: 518-26

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article