Un simple curetage pour les carcinomes épidermoïdes cutanés ?

Les techniques utilisées pour le traitement des carcinomes épidermoïdes cutanés (CEC), sont le curetage suivi d’électrocoagulation, l’exérèse chirurgicale standard ou la chirurgie micrographique de Moh’s. Dans le premier cas, l’électrocoagulation participe à l’hémostase, mais elle peut aussi être à l’origine d’une hypopigmentation, d’une cicatrice hypertrophique ou d’un retard à la cicatrisation. De plus il n’a jamais été prouvé qu’elle contribuait à l’élimination complète de la tumeur.

Il a pu être montré que le curetage sans électrocoagulation était aussi efficace que le curetage avec électrocoagulation dans la prise en charge des carcinomes basocellulaires et certains ont parfois recours à cette technique pour traiter également les CEC. Mais cela est-il satisfaisant sur le plan carcinologique ?

Taux de succès : 97 %

Une étude s’est proposé d’examiner le taux de récidive des CEC traités par curetage seul. Dans les dossiers de leur centre, les auteurs ont identifiés 89 cas de CEC histologiquement avérés, observés chez 80 patients et traités uniquement par curetage. Le suivi est de 6,8  ans en moyenne. Les malades avaient un âge moyen de 76 ans au moment du diagnostic. Quarante-quatre pour cent des lésions étaient situées sur des zones à faible risque avec une taille moyenne de 0,9 cm au moment du diagnostic. Dans la plupart des cas (76 %), la tumeur était présente au niveau des marges d’exérèse à l’histologie et 91 % des CEC étaient bien différenciés.

Pour autant, les récidives ont été rares puisqu’elles sont au nombre de 3 dont deux concernaient des zones à haut risque et deux avaient des marges d’exérèse envahies. Toutes ces lésions étaient bien différenciées. Les récidives sont survenues dans  un délai relativement cours à 60, 68 et 78 jours du curetage.

Cette petite série illustre l’intérêt de cette technique simple dans des carcinomes épidermoïdes de petites tailles observés chez patients âgés pour lesquels un geste court est probablement plus adapté.

Dr Patrice Plantin

Référence
Yakish K et coll : Efficacy of curettage alone for invasive cutaneous squamous cell carcinoma: A retrospective cohort study. J Am Acad Dermatol., 2017; 77: 582-4

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article