Tabagisme et suicide, pas de fumée sans feu ?

Des études ont montré que la bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) et le tabagisme sont associés à un risque accru de suicide mais, à ce jour, il n'existe aucune étude prospective examinant le risque de suicide chez les personnes exposées au tabagisme, le long d'un spectre de maladies pulmonaires allant d'une spirométrie normale à une BPCO sévère.

Cette étude s’est intéressée aux facteurs de risque de suicide chez 9 930 personnes exposées au tabagisme (≥ 10 paquets-année), participant à l'étude Genetic Epidemiology of COPD (COPDGene), une étude de cohorte prospective de personnes exposées au tabac indépendamment d’une perturbation de la spirométrie, population qui pourrait être à risque de BPCO, mais non reconnue dans d'autres études.

La clinique permet-elle de prédire le suicide ?

Cette étude a étudié les décès par suicide et par surdosage d'intention indéterminée combinés afin d'améliorer la puissance et d'atténuer le risque d'erreur de classification. Une analyse secondaire des facteurs prédictifs cliniques de décès par suicide/surdosage chez les personnes exposées au tabac a été conduite.

La cause principale des décès déclarés a été identifiée à partir des certificats de décès, des rapports des familles et des dossiers médicaux. Le délai avant le décès par suicide/overdose a été examiné comme résultat principal dans des modèles de régression de Cox incluant l'âge, le sexe, la race, l'IMC, les paquets-années, le tabagisme actuel, le VEMS, la dyspnée (score ≥ 2 sur l'échelle modifiée du Medical Research Council), la distance de marche de 6 minutes, l'utilisation d'oxygène et les exacerbations sévères au cours de l'année précédente, avec des covariables variant dans le temps et d'autres causes de décès comme risque concurrent.

Tabagisme actif, dyspnée, hypnotiques…

Les 9 930 participants (femmes 47 %, caucasiens 67 %, moyen ± SD=59,6 ± 9,0 ans, VEMS moyen=76,1 ± 25,5) ont été suivis pendant une durée moyenne de 8 ans et le décès à 11 ans a été comptabilisé. Pendant le suivi, 73 personnes sont décédées par suicide/overdose. Les facteurs associés au risque de suicide/overdose étaient le tabagisme actuel (hazard ratio [HR] 6,44 ; intervalle de confiance à 95 %  IC 95 % 2,64-15,67), l'utilisation de sédatifs/hypnotiques (HR 2,33 ; IC 95 % 1,24-4,38), et la dyspnée (HR 2,23 ; IC 95 % 1,34-3,70).

Un risque plus faible de suicide était associé à un âge plus avancé (HR par décennie 0,45 ; IC 95 % 0,31-0,67), à un IMC plus élevé (HR 0,95 ; IC 95 % 0,91-0,99) et à l’ethnie afro-américaine (HR 0,41 ; IC 95 % 0,23-0,74). La sévérité de la limitation du débit d'air (VEMS) n'était pas associée au risque de suicide.

Une étude qui a des limites

Les données sur le statut socio-économique, la consommation de substances, les troubles mentaux associés, les antécédents d'hospitalisations psychiatriques ou de tentatives de suicide n'ont pas été recueillies pendant la phase 1 de l’étude qui a enrôlé les participants. Les questionnaires d’anxiété et de dépression ont été passés lors des phases de suivi auxquelles tous les sujets n’ont pas participé. L’analyse des comorbidités est une mesure imparfaite qui ne peut pas saisir la complexité de la façon dont les comorbidités affectent le risque de suicide dans la cohorte actuelle.

Enfin, l'étude COPDGene n'avait pas été conçue à l'origine pour évaluer la dépression, l'anxiété ou le suicide/surdosage. Les personnes exposées au tabagisme et atteintes de BPCO ont été recrutées dans des sites cliniques, alors que celles exposées au tabagisme et indemnes de BPCO ont été recrutées dans la communauté en général. Il convient donc d’être prudent en comparant ces deux populations.

Au total, d'autres travaux sont nécessaires pour déterminer la généralisation de ces résultats dans d'autres contextes de soins, dans des populations non fumeuses, et le rôle de la détresse psychologique.

Dr Bernard-Alex Gaüzère

Référence
Adviento BA, Regan EA, Make BJ, et al ; COPDGene Investigators. Clinical Markers Associated With Risk of Suicide or Drug Overdose Among Individuals With Smoking Exposure: A Longitudinal Follow-up Study of the COPDGene Cohort. Chest. 2023 Feb;163(2):292-302. doi: 10.1016/j.chest.2022.09.022. Epub 2022 Sep 24. PMID: 36167120.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article