Acheter une poêle pour réduire le risque de devenir diabétique ?

Il existe une corrélation entre la consommation de viande rouge et le risque de développer un diabète. Cependant, le mode de cuisson a peut-être aussi une influence sur ce risque. C'est ce qui ressort d’une étude publiée dans Diabetes Care qui s’est penchée sur les différentes manières de cuire la viande rouge utilisées par des femmes nord-américaines consommant au moins 2 fois par semaine de la viande. Plus de 59 000 femmes âgées de 30 à 55 ans ont ainsi été suivies de 1997 2012. Elles n'étaient pas diabétiques ni atteintes de cancer ou de maladies cardio-vasculaires. La fréquence du recours à diverses méthodes de cuisson de la viande rouge a ainsi pu être déterminée. La viande pouvait en effet être cuite sur un gril, un barbecue ou bien rôtie, poêlée, ou encore cuite en ragoût. 

Au total, il y a eu 1, 24 millions de personnes/années de suivi et 6 206 cas de diabète de type 2 se sont déclarés. En analyse multivariée, l'influence de la consommation de viande rouge sur le risque de survenue d'un diabète de type 2 a été confirmée, notamment quand la viande était grillée, cuite au barbecue ou rôtie, le plus haut risque étant celui de la grillade suivie de près par la cuisson sur barbecue et enfin par le rôtissage. A contrario, la cuisson en ragoût était neutre sur le plan du risque de diabète de type 2, alors qu’une corrélation inverse a été mise en évidence lorsque la viande rouge était poêlée. A noter que le point commun des méthodes à plus haut risque est la haute température et la cuisson à la flamme.

Dr Edgar Kaloustian

Référence
Liu G et coll. : Cooking Methods for Red Meats and Risk of Type 2 Diabetes: A Prospective Study of U.S. Women. Diabetes Care 2017 (13 juin). Publication avancée en ligne. Pii: dc170204. doi: https://doi.org/10.2337/dc17-0204.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Connu que le mode de cuisson impacte la santé

    Le 16 juillet 2017

    A par de venir de Mars et de ne pas s'intéresser à la nutrition depuis de dizaines d'années, c'est connu qu'une cuisson douce à basse température sans réaction de Maillard, est moins "toxique" que le grill...

    Dr Christian Trape

Réagir à cet article