Covid-19 : flash-back sur des controverses anglaises

Comme ce fut le cas dans de nombreux pays, le Royaume-Uni n’a pas été épargné par de nombreuses controverses au cours de la première vague de Covid-19. L’une d’elles porte sur la modélisation et le fameux « rapport 9 » qui a conduit au confinement généralisé. Toutefois, ce « rapport 9 » concluait aussi que la fermeture des écoles et le confinement des jeunes, s’ils réduisaient le « nombre de reproduction » de la Covid-19, c’était au prix d’une augmentation du nombre des décès à long terme. Pour en savoir plus sur cette conclusion contre-intuitive à l’époque où elle a été émise, une équipe a repris les données CovidSim et réalisé plus d’une dizaine de modélisations à partir des chiffres utilisés dans le rapport original.

Les auteurs confirment que le scenario associant la fermeture des écoles et des universités et l’isolement des malades, quarantaines familiales et mesures de distanciation sociale chez les personnes de plus de 70 ans, conduit à un nombre plus élevé de décès que le même scenario sans la fermeture des écoles et des universités. C’est le cas aussi pour la distanciation sociale générale, qui diminue le nombre de cas mais augmente le nombre de décès, en comparaison avec la distanciation parmi les plus de 70 ans seulement.

Pas les mêmes stratégies pour réduire le nombre de décès, le nombre de cas, et la charge en réanimation…

Les stratégies qui réduisent le nombre de décès impliquent que les infections surviennent dans les groupes d’âge les moins à risque, par exemple en limitant les mesures strictes de distanciation aux établissements abritant les personnes à risque sans les étendre aux écoles. Les auteurs reconnaissent que les stratégies associées à la réduction optimale de décès ne sont pas les mêmes que celles qui réduisent la charge en réanimation, et différentes aussi de celles qui réduisent le nombre de cas. Au fil de la pandémie, il est devenu de plus en plus évident que ces 3 objectifs ne sont pas conciliables.

Les scenarios les plus efficaces au moment de leur application conduisent, quand les restrictions sont levées, à des vagues successives, avec finalement plus d’infections et de décès. Les auteurs précisent que ce travail a été réalisé avant la survenue de la 2ème vague et alors que les nombreuses difficultés que pose un confinement total des maisons pour personnes âgées n’étaient pas encore apparues.

Finalement tous les scenarios tendent vers la conclusion que la pandémie modélisée se termine quand le plus grand nombre de personnes est infecté et immunisé, et que le nombre final de décès dépend, non pas du nombre de cas, mais de la distribution par âge des personnes infectées. Ce que la « vraie vie » nous suggère aussi aujourd’hui.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Rice K et coll. : Effect of school closures on mortality from coronavirus disease 2019 : old and new predictions. BMJ 2020; 371:m3588

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • La vraie vie et le bon sens....

    Le 26 novembre 2020

    "Les stratégies associées à la réduction optimale de décès ne sont pas les mêmes que celles qui réduisent la charge en réanimation, et différentes aussi de celles qui réduisent le nombre de cas. Au fil de la pandémie, il est devenu de plus en plus évident que ces 3 objectifs ne sont pas conciliables"... notamment dans les modélisations qui suivent un raisonnement strictement analytique et statistique qui par définition n'est pas adapté au "modèle vivant" qui lui demande une réflexion systémique, intégrative, relative et dynamique.

    Cette évolution des paramètres du vivant, leur relativité et leur inter-relation dynamique font de fait bouger les données de la modélisation initiale qui devient fausse très rapidement, pour ne pas dire absurde car incapable d'incorporer cette mouvance permanente qui est ... spécifique au système vivant. D'où les prédictions absurdes de Ferguson à l'origine du confinement mondial!

    Excellente conclusion: "ce que la « vraie vie » nous suggère aussi aujourd’hui." Alors pourquoi ne pas en tenir compte...CQFD
    Voir la modélisation mathématique adaptée aux modèles vivants du physicien F. Capra - "La toile de la vie"

    Dr. A. Carillon

  • Messieurs les anglais ont tiré les premiers ?

    Le 26 novembre 2020

    D'accord pour le "flash-back sur des controverses anglaises" mais sans en exclure alors les points de consensus relatif.

    Regarder ailleurs est toujours instructif. Regardons, non pas la Suède ou la Chine pour une fois , mais l'Angleterre.
    Il y a eu les tergiversations sur la SCOLARITE dont les supports épidémiologiques restent évolutifs , fragiles* , parfois biaisés (JIM 22/09/2020 : «Covid-19 : et voilà pourquoi les enfants sont moins gravement atteints») ou adaptatifs en regard des contraintes économiques et sociales:

    *Viner RM, Mytton OT, Bonell E et coll. Susceptibility to SARS-CoV-2 Infection Among Children and Adolescents Compared With Adults: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA Pediatr. 2020 Sep 25 : e204573 doi: 10.1001/jamapediatrics.2020.4573 (Revue Londonienne au 28/7/2020) : 3 des 32 études revues sont « school-based »

    Il y a eu les analogies erronées sur les « maillons faibles » devenus « forts » puis probablement neutres après 10ans dans la dynamique de transmission, les projections peu reproductibles car non linéaires mais fragtaliennes.

    Regardons à nouveau l’Angleterre mais sur le versant THERAPEUTIQUE et son pendant METHODOLOGIQUE.
    A croire que l’on ne fait bien , c’est-à-dire de manière utile , que ce que l’on sait faire.

    Que d'informations pratiques dans la RANDOMISATION agile (vs Soins standard) RECOVERY qui « ose » avoir un groupe TEMOIN de "soins standards" (et pas Placébo) chez des patients oxygéno-requérants

    V1.0 le 13/3 : le Remdésivir , « disqualifié » depuis, n’en a jamais fait partie
    V10.1 le 1/11 : https://www.recoverytrial.net/files/recovery-protocol-v10-1-2020-11-01.pdf

    Entre les deux :
    • OUVERTURE rapide aux ENFANTS (UK) : 24/4 (V5.0) avec des modalités de consentement clairement rapportées dans le protocole

    • BRAS PEDIATRIQUE (UK) isolant les Syndrômes Inflammatoires MultiSystémiques (8/7)
    : Cf JIM 17/11 : « SIMS de la Covid-19 : les enfants touchés au cœur »

    • STOP HCQ : 5/6 pour cause d'Inefficacité : RECOVERY Collaborative Group, Horby P, Mafham M, Linsell L et coll . Effect of Hydroxychloroquine in Hospitalized Patients with Covid-19. N Engl J Med. 2020 Oct 8 Nov19 ;383(21):2030-2040 doi: 10.1056/NEJMoa2022926

    • STOP DXM : 18/6 pour cause d'Efficacité : Dexamethasone for COVID-19: preliminary findings. Drug Ther Bull. 2020 Jul20 Sep;58(9):133 doi: 10.1136/dtb.2020.000045
    RECOVERY Collaborative Group, Horby P, Lim WS, Emberson JR et coll . Dexamethasone in Hospitalized Patients with Covid-19 - Preliminary Report. N Engl J Med. 2020 Jul17:NEJMoa2021436 doi: 10.1056/NEJMoa2021436

    • STOP lopinavir-ritonavir : 3/7 pour cause d'Inefficacité : RECOVERY Collaborative Group. Lopinavir-ritonavir in patients admitted to hospital with COVID-19 (RECOVERY): a randomised, controlled, open-label, platform trial. Lancet. 2020 Oct5;396(10259):1345–52 doi: 10.1016/S0140-6736(20)32013-4

    • INTRODUCTION du sérum de convalescent : 14/5 , des Immunoglobulines (Enfant UK) : 3/7 , des Anticorps neutralisants (Regeneron) après 12ans (UK) : 10/9

    • OUVERTURE à l'international (Adultes) : 10/9
    Les femmes enceintes ne sont pas oubliées, pas plus que la politique vaccinale de leur progéniture.

    Alors bien sur il y a le DISCOVERY "EUROPE" franco-luxembourgeois en stand-by depuis fin mars
    Soyons juste sans prétendre à l'exhaustivité : Pédiatres, ORL, Obstétriciens et Réanimateurs ont apportés et apportent une contribution majeure à la recherche clinique nationale.

    Alors bien sur il y a le SOLIDARITY OMS osant lui aussi un bras "soins standards": Remdesivir , HCQ, Lopinavir/Ritonavir , Interféron-β1a : 4 traitements et 4 déceptions à J28:

    WHO Solidarity trial consortium . Repurposed antiviral drugs for COVID-19 –interim WHO SOLIDARITY trial results MedRxiv (October 15) https://doi.org/10.1101/2020.10.15.20209817

    Ainsi, qui suggérait une « suppression des Randomisations » comme déjà lu dans les commentaires du JIM ? Par voie de Référendum populaire ? En remplaçant les pratiques factuelles par un retour au doigt mouillé, à la «Wind-Based medecine» , à l’«Eminence-Based medecine» ?
    Il deviendrait alors caduque de revendiquer une obligation de MOYENS faute d’outils crédibles, tout comme la quête de RESULTATS : Reposant mais archaïque.

    Bien sur aussi , et au milieu de tout cela , la foule des :
    • Pré-prints orphelins sans preneur
    • Pré-prints soumis (11/5) , autorétractés (20/5) puis révisités , très nuancés et publiés :

    Davido B, Boussaid G, Vaugier I et coll COVID-19 RPC Team. Impact of medical care, including use of anti-infective agents, on prognosis of COVID-19 hospitalized patients over time. Int J Antimicrob Agents. 2020 Aug2 Oct;56(4):106129 doi: 10.1016/j.ijantimicag.2020.106129

    • Publications foraines , blogs , vidéos YT

    Dr JP Bonnet

Réagir à cet article