Covid-19 ou grippe, la faible amplitude des QRS est de mauvais pronostic !

Il a été remarqué que, chez les patients hospitalisés pour la Covid-19, une diminution de l’amplitude des complexes QRS sur l’ECG de surface, précédait une décompensation clinique qui pouvait être mortelle. Lamperta et coll. ont tenté de vérifier la spécificité et la valeur pronostique des complexes QRS de faible amplitude au cours de la Covid-19 et de la grippe.

L’étude rétrospective a porté sur des patients consécutifs hospitalisés pour une Covid-19 (n = 140) ou une grippe (n = 281) et surveillés par télémétrie. Les critères principaux sont le décès ou la sortie de l’hôpital.

La faible amplitude des complexes QRS est définie soit par un microvoltage de QRS, à savoir : soit une amplitude < 5mm en dérivations périphériques (ou < 10 mm en dérivations précordiales), soit une diminution de plus de 50 % de l’amplitude des QRS lors de l’hospitalisation.

La prévalence d’une amplitude faible des complexes QRS apparaît significativement plus importante chez les patients atteints de Covid-19 que chez les patients qui avaient une grippe (24,3 % vs 11,7 % ;  p = 0, 001) ; on constate par ailleurs que l’amplitude des complexes QRS était significativement plus faible chez les  patients qui son décédés (vs les patients qui ont survécu) et ce, aussi bien dans le groupe Covid-19 (48,1 % vs 10,2 % ; p < 0,001) que dans le groupe grippe (38,9 % vs 9,9 % ; p < 0,001).

Association indépendante avec la mortalité

Après ajustement en fonction des variables cliniques basales, une amplitude faible des QRS est trouvée indépendamment associée à la mortalité chez les patients du groupe Covid-19 qui avaient des taux élevés de troponine, de D-dimères, de protéine réactive-C, d’albumine et dont l’état avait nécessité une intubation et l’emploi de vasopresseurs (odds ratio [OR] 13,8 ;  intervalle de confiance [IC] 95% : 13 à 145,5 ; p = 0,029).

Le décès est survenu, en moyenne, dans les 52 heures (18 à 130) qui ont suivi la première constatation ECG de  QRS de faible amplitude.

La diminution de l’amplitude des QRS, au cours du temps, s’est avéré être un puissant facteur prédictif indépendant de la survenue d’un décès, tant lors de l’évolution d’une Covid-19 que dans celle d’une grippe.

En conclusion, chez les patients hospitalisés pour une Covid-19 ou pour une grippe, la présence ou la survenue, pendant l’hospitalisation, d’une diminution de l’amplitude des complexes QRS sur l’ECG reflète une grave modification de l’état clinique dont il faut tenir compte.

Dr Robert Haïat

Référence
Lamperta J et coll. : Prognostic Value of Electrocardiographic QRS Diminution in Patients Hospitalized With COVID-19 or Influenza. Am J Cardiol., 2021; 159: 129-137.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article