La bonne formule pour maintenir la viabilité des probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, bactéries ou levures, censés pouvoir apporter des bénéfices en matière de santé. Ils sont utilisés comme complément alimentaire et en thérapeutique à titre préventif ou comme adjuvant d’un traitement dans le but d’agir sur le microbiote dans un nombre de plus en plus étendu de situations pathologiques. Parmi celles-ci, les entérocolites ulcéro-nécrosantes (ECUN) constituent l’une des pathologies majeures des prématurés. Leur flore intestinale est caractérisée par une faible diversité et l’augmentation des bactéries protéolytiques. Les méta-analyses ont montré que l’administration de probiotiques aux prématurés est associée à une réduction des ECUN. Les bactéries concernées sont les lactobacilles et bifidobactéries qui abaissent le pH intestinal et inhibent les bactéries protéolytiques.

Les préparations doivent être diluées avant administration. Le lait de la mère exprimé est l’un des véhicules possibles mais il peut être difficile de disperser la poudre dans un volume inférieur à 2,5 mL. La posologie requise pour les plus petits poids étant réduite, la quantité de probiotique à administrer est inférieure à la quantité dispersée dans ce volume, contraignant à jeter le surplus.

Stabilité à 4° pendant 6 heures dans l’eau stérile et une formule

Des néonatologistes et bactériologistes de Cork (Irlande) ont étudié la stabilité d’un mélange (Infloran® non disponible en France) contenant Bifidobacterium bifidum (109 CFU/capsule 250 mg) et Lactobacillus acidophilus (109 CFU/capsule 250 mg) dispersé dans du lait de mère, de l’eau stérile ou une formule lactée pour nourrissons. Chaque préparation a été conservée à 4° et 21° et des échantillons ont été prélevés à 0, 2, 6 et 12 h. Les comptages des germes ont été faits après incubation en anaérobiose à 37° pendant 72h. Avec une conservation à 4°, une baisse significative (P < 0,05) des concentrations dans le lait de mère et dans l’eau de Bifidobacterium et de Lactobacillus a été observée passée une période de 6 h. Dans une formule de lait infantile standard, les deux souches étaient stables sur une période de 12h. Après conservation à 21° pendant 12h, une baisse significative (P < 0,05) des concentrations de Lactobacillus a été constatée dans l’eau, le lait de mère et la formule. En revanche, aucune baisse significative de Bifidobacterium avec les trois diluants n’a été observée à cette température.

Au total, ces résultats suggèrent que ces probiotiques demeurent stables à 4° pendant 6 heures dans l’eau stérile et une formule mais que leur viabilité diminue passé ce délai. L’activité des probiotiques varie selon la souche et le produit. Les conditions d’administration sont importantes pour conserver une activité et doivent être testées.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Watkins C et coll. : The viability of probiotics in water, breast milk, and infant formula. Eur J Pediatr., 2018;177:867-870.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article