La troponine US, meilleur marqueur du risque cardiovasculaire que la CRP !

Le taux de CRP (C-reactiveprotein) US (ultrasensible) est associé à la survenue d’évènements cardiovasculaires et les recommandations américaines et européennes préconisent sa mesure pour identifier les sujets à haut risque cardiovasculaire.

Par ailleurs, des études récentes ont montré que, chez des sujets asymptomatiques, le taux de troponine I (TnI) US était associé à une augmentation du risque de survenue d’évènements cardiovasculaires fatals et non fatals.

Il faut souligner que la CRP US et la TnI US sont le reflet de voies physiopathologiques différentes et leurs dosages peuvent se compléter mutuellement pour obtenir la stratification optimale du risque cardiovasculaire.

Sigurdardottir et coll. ont mené une étude qui avait un triple but :

1- Évaluer le risque cardiovasculaire associé à une augmentation des taux de CRP US et de TnI US ;

2- Comparer la valeur pronostique de la CRP US par rapport à celle de la TnI US ;

3- Déterminer le supplément d’information pronostique apporté par la mesure de la CRP US et de la TnI US par rapport aux scores de risque de Framingham.

L’étude a été menée en Norvège à partir des données de 9 005 participants indemnes de toute affection cardiovasculaire à l’état basal et inclus dans l’étude observationnelle prospective HUNT (Nord-Trøndelag Health).

Le critère composite principal était une hospitalisation pour infarctus du myocarde ou insuffisance cardiaque et décès de cause cardiovasculaire.

Lors d’un suivi moyen de 13,9 ans, un des événements du critère principal est survenu chez 733 participants.

Une valeur pronostique significativement plus élevée

Dans les modèles ajustés, les augmentations du taux de TnI (> 10 ng/l pour les femmes et > 12 ng/l pour les hommes) se sont trouvées associées à l’augmentation de l’incidence des événements du critère principal (hazard ratio [HR] 3,61 ; intervalle de confiance [IC] 95 % : 2,89 à 4,51) ; en revanche, l’augmentation du risque liée à une élévation du taux de CRP US (> 3 mg/l pour les deux sexes) était bien plus faible (HR 1,71 ; IC 95% :1,40 à 2,10).

L’adjonction du dosage de la TnI US aux modèles conventionnels de prédiction du risque cardiovasculaire a conduit à une amélioration de la classification du risque de 0,35 (IC 95 % : 0,27 à 0,42) ; cette amélioration est supérieure à celle obtenue par l’ajout du dosage de la CRP US à ces mêmes modèles (0,21 ; IC 95% : 0,13 à 0,28).

La valeur pronostique du dosage de la TnI US évaluée par les C-statistics, était significativement plus élevée que celle du dosage de la CRP US (0,753 ; IC 95 % : 0,735 à 0,772 vs 0,644 ; IC 95 % : 0,625 à 0,663).

En conclusion, chez les sujets issus de la population générale qui sont indemnes de tout antécédent de maladie cardiovasculaire, le dosage de la TnI US fournit des informations pronostiques supérieures à celles de la CRP US. En conséquence, le taux de TnI HS pourrait donc bien être un marqueur de choix et une cible en matière de prévention cardiovasculaire.

Dr Robert Haïat

Référence
Sigurdardottir FD et coll. : Relative Prognostic Value of Cardiac Troponin I and C-ReactiveProtein in the General Population (from the Nord-Trøndelag Health [HUNT] Study). Am J Cardiol., 2018; 121: 949–955.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article