On meurt davantage de pathologie respiratoire au Royaume-Uni !

Les pathologies respiratoires restent des causes fréquentes de décès, qu’il s’agisse des cancers, des pathologies infectieuses ou de la bronchopathie chronique obstructive. De précédents travaux ont montré que la mortalité d’origine respiratoire était plus élevée au Royaume-Uni que dans les autres pays occidentaux à niveau de santé équivalent. Il n’a pas été établi si ce sur-risque de mortalité au Royaume-Uni est en lien avec le tabagisme, la pollution, d’autres facteurs environnementaux, ou encore  avec le système de soin.

Le British Medical Journal publie les résultats d’une nouvelle étude dont l’objectif était de comparer à nouveau le taux de mortalité par pathologie respiratoire au Royaume-Uni et dans 15 pays européens, en Australie, aux États-Unis et au Canada, entre 1985 et 2015. Les auteurs ont réalisé une étude observationnelle d’après les données de l’OMS.

Les données confirment que pendant cette période, la mortalité par pathologie respiratoire a été plus élevée au Royaume-Uni par rapport à celle des autres pays considérés. Si elle diminue partout régulièrement pour les hommes, elle reste stable pour les femmes, et l’écart entre le Royaume-Uni et les autres pays reste stable pendant toute la période. Ainsi, au Royaume-Uni, le taux de décès pour 100 000 personnes passe de 151 à 89 pour les hommes et de 67 à 68 pour les femmes. Dans le même temps, dans les autres pays européens, le taux passe de 108 à 69 pour les hommes et de 35 à 37 pour les femmes.

Sont en cause les pathologies obstructives, interstitielles et infectieuses

Cet excès de mortalité au Royaume-Uni par rapport à celle des autres pays européens concerne les pathologies obstructives, interstitielles et infectieuses. Seule les pathologies cancéreuses échappent à cette règle. Notons que cette différence dans les taux de mortalité n’existe pas pour les autres pathologies chroniques, qu’elles soient cardiovasculaires, cérébrovasculaires ou rénales, ce qui ne manque pas de surprendre.

Pour les auteurs, la persistance de ces inégalités entre le Royaume-Uni et les autres pays occidentaux impose des études complémentaires, ne serait-ce que pour en déterminer les causes.

Dr Roseline Péluchon

Références
Salciccioli JD et coll. : Respiratory disease mortality in the United Kingdom compared with EU15+ countries in 1985-2015: observationalstudy
BMJ 2018;363:k4680

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Le poumon vous dis-je!

    Le 07 décembre 2018

    Je suis originaire du nord (59).
    Il s'y disait que c'était le climat des hommes forts (La sélection naturelle).
    L'Angleterre a peut-être un climat encore plus humide que le 59.

    Dr Joël Delannoy

Réagir à cet article