Pas d’âge pour les globules rouges transfusés

Les transfusions de globules rouges (GR) sont habituelles chez les patients hospitalisés en soins intensifs, avec des GR qui peuvent être conservés jusqu’à 42 jours selon les procédés de préparation. Pendant leur conservation, les GR subissent des altérations métaboliques qui peuvent être délétères. Cependant la pratique des centres de transfusion est de distribuer en priorité les GR compatibles les plus anciennement prélevés.

La transfusion de GR âgés a pu être associée à une augmentation de la morbi/mortalité chez les patients  hospitalisés en réanimation traumatologique ou chirurgicale, ceux-ci pouvant être plus sensibles à des effets indésirables liés à la conservation des GR. Deux études publiées en 2015 et 2016 dans le New England Journal of Medecine n’avaient pas montré de différence mais n’avaient pas la puissance suffisante pour éliminer une différence en taux de mortalité selon la durée de conservation des GR avant transfusion.

Il s’agit ici d’une étude internationale multicentrique en double aveugle intéressant 4 994 patients provenant de 59 centres de 5 pays.  Les patients sont randomisés entre transfusion de GR allogéniques compatibles après courte conservation et transfusion de GR allogéniques compatibles conservés sur une durée « standard » (longue conservation).

Les patients sont des adultes déjà hospitalisés en soins intensifs depuis au moins 24h et ayant une indication transfusionnelle. Sont exclus les patients déjà transfusés pendant leur séjour, les opérés du cœur, les néoplasies hématologiques, les transplantés, les femmes enceintes, les patients dont l’espoir de survie ne dépasse pas 24h, les patients dont le médecin traitant pense que la randomisation ne va pas dans l’intérêt du malade. Les GR sont tous déleucocytés avant resuspension en solution nutritive pour stockage jusqu’à 42 jours.

Les patients étaient âgés de 62 et 61 ans dans chacun des 2groupes, leur hémoglobine avant transfusion était de 7,7 g/dL et ils ont reçu une moyenne de 4 concentrés de GR. Dans le groupe courte conservation, la durée moyenne de conservation des GR était de 11,8 jours, et de 22,4 jours dans le groupe longue conservation.

Courte ou longue conservation, pas de différence de mortalité

La mortalité à 90 jours est de 24,8 % dans le groupe courte conservation et de 24,1 % dans le groupe longue conservation. Un ajustement pour le score APACHE, l’hémoglobine, le groupe sanguin, le site transfusionnel, l’âge, ne modifie pas le résultat. Il n’y a pas de différence de mortalité à 28 jours (groupe courte conservation 19,4 %, groupe longue conservation 18,8 %). Il n’y a pas de différence à 28 jours dans la persistance des défaillances viscérales, les infections hématogènes, la ventilation mécanique, la durée de séjour en soins intensifs. Les réactions fébriles ont été plus fréquentes dans le groupe courte conservation (5 % vs 3 %). A 180 jours le taux de décès était de 28,5 % dans le groupe courte conservation vs 28,1 % dans le groupe longue conservation. L’analyse par sous-groupes montre que la mortalité à 90 jours est  plus importante chez les patients le plus à risque de décès selon le score APACHE.

Au total l’étude démontre clairement que la transfusion de GR dont la durée de stockage a été faible n’entraîne pas de bénéfice clinique chez les patients hospitalisés en soins intensifs par rapport à la transfusion de GR à durée de conservation standard. Aucune différence de mortalité n’est observée, seulement une différence dans les réactions fébriles non hémolytiques, mais sans conséquence clinique. Cette étude conforte la pratique internationale en cours d’utiliser en transfusion  par priorité les GR disponibles conservés depuis plus longtemps.

Pr Gérard Sébahoun

Références
Cooper DJ et coll. : Age of Red Cells for Transfusion and Outcomes in Critically Ill Adults.
N Engl J Med 2017; publication avancée en ligne le 29 septembre . DOI : 10.1056/NEJMoal1707572

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article