Pour éviter caries et parodontopathies, que se mettre sous la dent ?

Cette revue systématique de 2017 publiée dans le Journal of Clinical Periodontology nous explique le rôle de la nutrition par les macronutriments (glucides, lipides et protéines) et micronutriments (minéraux et vitamines) dans la prévention et le traitement des caries dentaires, des gingivorragies et des maladies parodontales. 

Impact sur les caries

Une carie dentaire, par définition, est une destruction des tissus durs de la dent par l’attaque d’acides produits par des bactéries cariogènes. Ces pathogènes utilisent les sucres (ou glucides) fermentiscibles qui proviennent de l’alimentation et les transforment en acides.   Parmi ces sucres fermentiscibles, on trouve : le glucose, le fructose, le maltose, le lactose. Ils sont contenus dans les bonbons, boissons sucrées ou encore jus de fruit. Ils sont aussi présents dans les aliments complets : pommes de terre, riz, pain.  Les glucides représentent donc « l’énergie » nécessaire au développement des caries dentaires. 

Impact sur les maladies parodontales

Cette relation est plus complexe qu’elle ne l’est pour les caries dentaires : une maladie parodontale n’est pas stoppée ni empêchée par la consommation ou non de macronutriments et de micronutriments. Car les parodontopathies sont multifactorielles : elles sont effectivement influencées par l’alimentation, mais aussi par l’hygiène buccodentaire, les bactéries parodontales, la génétique ou encore des facteurs extrinsèques comme le tabac ou la prise de médicaments.

Impact des macronutriments sur le parodonte : 

- Les glucides : une consommation excessive de sucres provoque l’augmentation des saignements gingivaux.  De plus, les glucides sont déstructurés et également utilisés pour renforcer le biofilm dentaire. 
- Les lipides : une forte consommation d’acides gras favorise la progression d’une maladie parodontale.
- Les protéines : le tissu gingival a le plus fort taux de renouvellement cellulaire du corps humain. Afin de conserver ce « turnover », il est recommandé de consommer régulièrement et de façon équilibrée des protéines.

Une carence en protéines peut entraîner une alvéolyse osseuse prématurée et favoriser le développement d’une parodontopathie. 

Impact des micronutriments sur le parodonte :  

- Vitamine C : un manque de vitamine C provoque des gingivorragies, peu importe l’hygiène buccodentaire du patient. 
- Vitamine D : un défaut de vitamine D entraîne également des saignements gingivaux.

Ainsi la consommation régulière de fruits frais riches en vitamine C réduit l’inflammation parodontale et le saignement.  Les gingivorragies et les maladies parodontales constituent donc des bons marqueurs d’une alimentation anormale et non équilibrée.  

Quelles recommandations ?

Aujourd’hui, les recommandations alimentaires pour une bonne santé générale sont: 

- Diminuer la consommation de glucides, de sucres ajoutés et de boissons sucrées;

- Une consommation équilibrée de lipides non-végétaux (plus riches en acides gras saturés) et de micronutriments et de fibres ; 

- Une consommation suffisate de protéines. 

Cette étude de Hujoel et al. nous montre qu’une diététique équilibrée permet également de réduire la prévalence des caries dentaires et des parodontopathies et que le maintien de la santé parodontale dépend d’une nutrition équilibrée avec les macro et micronutriments.  Les caries dentaires et parodontopathies représentent donc des sonnettes d’alarme d’une alimentation non équilibrée. 

Une mauvaise nutrition peut avoir de plus grandes conséquences que de développer une carie dentaire : si elle concerne la vie fœtale, cela peut provoquer une hypo minéralisation de la dent ou un défaut de croissance des glandes salivaires par exemple. Car la nutrition représente une source d’énergie essentielle pour la bonne formation d’organes tels que les dents.  

Dr Béatrice Ruiz

Référence
Hujoel PP et Lingström P : Nutrition, dental caries and periodontal disease: a narrative review. J Clin Periodontol., 2017; 44 (Suppl. 18): S79–S84. (DOI: 10.1111/jcpe.12672).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article