Séquelles digestives après Covid-19, attention à la malnutrition

Les symptômes gastro-intestinaux (GI) sont très fréquents au cours de la Covid-19 et concernent 17,6 % à 53 % des cas répertoriés. Avec une population croissante de patients se remettant d'une infection aiguë, il est important d’appréhender les séquelles post-Covid-19. Une étude rétrospective multicentrique rapporte les séquelles gastro-intestinales survenant après une hospitalisation pour cette infection virale.

Elle a porté sur un total de 17 462 patients adultes (18 ans et plus) testés positifs pour le SARS-CoV-2, hospitalisés entre le 1er mars 2020 et le 24 janvier 2021 dans 12 hôpitaux new-yorkais ; 715 d’entre eux (18,5 %) avaient eu des manifestations gastro-intestinales lors de la présentation initiale et ont été suivis à 3 et 6 mois en ambulatoire après leur hospitalisation ou lors d’autres hospitalisations. Les 414 (52,5 %) cas de gastro-entérite étaient résolus chez 323 (90,5 %) patients à 3 mois et 210 (89,4 %) à 6 mois. Les hémorragies gastro-intestinales se sont amendées chez 138/161 (92,0 %) patients à 3 mois et 89 (94,7 %) à 6 mois. L'incapacité à reprendre du poids a persisté chez 81 (50,6 %) /181 patients à 3 mois et 33 (32,4 %) à 6 mois. Quatre cas de pancréatite, attribués à l’étiologie virale étaient résolus dans tous les cas à 3 mois et 6 mois. Pour les patients souffrant de malnutrition, le poids médian à l'admission était de 156,4 livres. La perte de poids médiane pour les patients était de -4,9 livres à 3 mois et de -2,2 livres à 6 mois. Fait intéressant, 81 (59,1 %) patients n’avaient pas repris  de poids à 3 mois et 44 (56,4 %) à 6 mois. Pour les patients souffrant de malnutrition, incapables de reprendre du poids lors du suivi, la perte de poids médiane était de -14,7 livres à 3 mois et de -17,8 livres à 6 mois.

Gastro-entérite, hémorragies, pancréatite s’amendent le plus souvent au contraire de la perte de poids

Ainsi, alors que la plupart des personnes présentant une hémorragie gastro-intestinale ou une gastro-entérite associée à la Covid-19 bénéficient d’une résolution de ces symptômes au cours du suivi, il paraît justifié de porter une attention particulière aux patients atteints par la Covid-19 qui souffrent de malnutrition ou de perte pondérale lors de leur hospitalisation initiale et de dépister une malnutrition chez les patients post-Covid 19 qui se sont rétablis d'une infection aiguë. Le mécanisme proposé pour expliquer les symptômes gastro-intestinaux implique la liaison du virus SARS-CoV-2 au récepteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2) de la cellule hôte, que l'on trouve couramment dans les cellules épithéliales du tractus gastro-intestinal. Il est également possible que les modifications persistantes du microbiote intestinal récemment rapportées par Yeoh YK et al. (Gut 2021 ; 70 : 698–706) puisse jouer un rôle dans les symptômes résiduels digestifs et extradigestifs (fatigue et polyalgies) par le biais d’une dysrégulation du système immunitaire.     Bien que cette étude rétrospective soit limitée par un suivi en réseau avec des informations récentes manquantes, elle a certains points forts puisqu’il s’agit de la plus grande cohorte de patients pour lesquels on dispose de données de suivi concernant les symptômes gastro-intestinaux associés à la Covid-19. De plus il s’agit d’une population de patients diversifiée provenant de plusieurs hôpitaux new-yorkais avec ainsi des résultats « généralisables ». Enfin, le diagnostic de malnutrition a été posé par un service de nutrition dédié. Les auteurs ne précisent cependant pas le détail des soins diététiques avec une probable nutrition riche en protéines et des compléments alimentaires adaptés.

En conclusion, les symptômes gastro-intestinaux, une malnutrition ou une perte de poids et une anorexie peuvent persister pendant plusieurs mois après la Covid-19. Ces éléments cliniques doivent être dépistés et traités avec une prise en charge diététique complémentaire, tandis que les hémorragies gastro-intestinales, la gastro-entérite et la pancréatite s’amendent le plus souvent après l’hospitalisation initiale.

Dr Sylvain Beorchia

Référence
Rizvi A, Patel Z, Liu Y et coll., the Northwell Health COVID-19 Research Consortium : Gastrointestinal sequelae three and six months after hospitalization for Coronavirus Disease 2019. Clin Gastroenterol Hepatol., 2021 ; publication avancée en ligne le 1er juillet. doi.org/10.1016/j.cgh.2021.06.046.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article