Transplantation de microbiote fécal pour contrer les BMR dans les hémopathies

Chez les patients ayant une hémopathie, la colonisation intestinale par des bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) expose à des infections systémiques qui sont difficiles à traiter. La réintroduction de bactéries commensales dans un modèle murin de colonisation intestinale par les entérocoques peut conduire à l’éradication de ces derniers. L’étude prospective de J Bilinski et coll. découle de ces notions puisque son objectif était d’évaluer l’hypothèse que la transplantation de microbiote fécal (TMF) pourrait être utilisée afin d’éradiquer les BMR.

Des participants colonisés par des BMR ont été traités par TMF intraduodénale, selon un protocole prospectif (NCT02461199). Le critère de jugement primaire était la décolonisation complète en BMR un mois après la TMF. Les critères secondaires incluaient l’évaluation de l’acceptabilité et la décolonisation partielle. Le séquençage du microbiome a été systématiquement réalisé afin d’étudier l’influence de la composition microbienne du matériel transplanté sur les résultats de la TMF.

Décolonisation complète dans les trois quarts des cas

Au total, 25 TMF ont été effectuées chez 20 participants (dont 40 % présentant une neutropénie) colonisés par 2 (valeur médiane ; extrêmes : 1-4) souches de BMR. Le critère primaire a été atteint pour 15 des 25 TMF (60 %), plus fréquemment dans les cas où aucune antibiothérapie périprocédurale n’avait été instaurée (79 % versus 36 %, p < 0,05). Quinze des 20 participants (75 %) ont bénéficié d’une décolonisation complète en BMR. Aucun événement indésirable sérieux n’a été déploré et une décolonisation partielle a été obtenue pour 20 des 25 TMF (80 %). L’analyse de la composition du microbiote a révélé une plus grande abondance de Barnesiella spp, Bacteroides et Butyricimonas ainsi qu’une plus grande richesse bactérienne au sein du matériel fécal avec, comme conséquence, une éradication de Klebsiella pneumoniae, comparativement aux non répondeurs. 

Chez les patients atteints d’hémopathie, la TMF apparaît donc bien tolérée et favorise l’éradication des BMF à partir du tractus gastro-intestinal.

Dr Philippe Tellier

Références
Bilinski J et coll. : Fecal Microbiota Transplantation in Patients With Blood Disorders Inhibits Gut Colonization With Antibiotic-Resistant Bacteria: Results of a Prospective, Single-Center Study. Clin Infect Dis., 2017 ; 65 :364-370.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article