Accès aux médicaments dérivés du sang : fortes tensions d’approvisionnement

Paris, le mardi 11 décembre 2018 - Un incident électrique au sein du Laboratoire de fractionnement biologique Biomédicaments (LFB) survenu en octobre a entraîné des difficultés d’approvisionnement pour plusieurs médicaments dérivés du sang. Un nouvel incident dans la nuit du 20 au 21 novembre (coupure générale) aggrave encore aujourd’hui la situation. Dans ce contexte, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) appelle les professionnels de santé et les patients à « une vigilance particulière pour éviter tout risque de confusion ou d’erreurs médicamenteuses ». L’ANSM publie par ailleurs une liste énumérant les produits qui sont ou seront prochainement concernés par « des tensions d’approvisionnement et des ruptures de stock ». Alors que la situation devrait perdurait au moins jusqu’en avril 2019, des alternatives ont été identifiées « et tous les moyens disponibles sont mobilisés, afin de permettre la continuité de traitement des patients par ces médicaments d’intérêt thérapeutique majeur ». 

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article