Situation de plus en plus préoccupante pour les réfugiés rohingyas

Genève, le lundi 6 novembre 2017 - Plus de 900 000 musulmans rohingyas vivant en Birmanie ont fui le pays ces derniers mois afin d’échapper à ce que l’ONU qualifie de véritable « épuration ethnique ». Depuis plusieurs semaines, l’Unicef dénonce la catastrophe nutritionnelle qui menace ces réfugiés et notamment les enfants. Une enquête réalisée dans le camp de Kutupalong à Cox’s Bazar au Bangladesh qui est l’une des premières structures à avoir été mise en place et qui bénéfice des équipements les plus solides a révélé une situation alarmante. Quelques 26 000 personnes vivent dans ce camp où le taux de malnutrition potentiellement mortelle a doublé en quelques mois. Face à cette situation, l’Unicef appelle à une mobilisation de la communauté internationale. Sur le terrain, de nouveaux centres sont installés. Aujourd’hui, 2 000 enfants sont déjà pris en charge et six antennes supplémentaires doivent s’ouvrir dans les semaines qui viennent.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article